Connect with us

Politique

Rejet de la motion de défiance contre Kibassa : vives reactions de Mushobekwa, Tshiani, JC Katende et Jean Kimbunda

Published

on

La motion de défiance initiée contre le ministre des Postes, télécommunications et Nouvelles technologies de l’information (PT-NTIC) a été rejetée ce mercredi par le bureau de l’Assemblée nationale dirigé par Christophe Mboso. Ce qui a provoqué des vives reactions à travers la toile.

La colère est venue des députés du Front commun pour le Congo (FCC), qui ont décidé de sécher la plénière consacrée à l’audition des réponses de Augustin Kibassa Maliba relatives à la question orale avec débats qui lui a été adressée par le député Claude Misare sur le registre des appareils mobiles (RAM).

L’ancienne ministre des Droits humains, Marie Ange Mushobekwa, a appelé à des manifestations pacifiques à travers toute la RDC pour exiger la suppression du RAM.

“Face aux tentatives multiples du bureau de l’AN de museler l’opposition et d’imposer la pensée unique au sein de l’hémicycle, le peuple congolais n’a pas d’autre choix que d’EXIGER la suppression du RAM à travers les manifestations pacifiques à travers toute la RDC,” a twité la Présidente du parti politique MCN, membre du FCC.

Auparavant, elle avait dénoncé le rejet de la motion de défiance contre le ministre des PTNTIC sur le dossier RAM comme une violation flagrante du Reglement intérieur de la chambre basse du parlement.

“Nous prenons nos concitoyens à témoin : Le bureau de l’AN, dans le but de protéger des INTÉRÊTS PARTISANS, SACRIFIANT AINSI CEUX DU PEUPLE CONGOLAIS, vient de rejeter la motion de défiance contre le ministre des #PTNTIC sur le dossier #RAM. Ceci, en violation flagrante du R.I.,” a écrit Marie Ange Mushobekwa.

L’ancien candidat à la présidentielle de 2018, Noël Tshiani estime que le gouvernement Sama Lukonde a perdu toute crédibilité.

“Que reste-t-il comme crédibilité à ce gouvernement après le rejet de la motion de défiance contre un membre du gouvernement? Autre temps, mêmes méthodes ! Quelle différence y a t il entre USN et le @FCC_RDC de triste mémoire ?”, a twitté Noël Tshiani.

Pour le président de l’ASADHO, Jean Claude Katende, le régime du président Félix Tshisekedi est sur les traces du régime de son prédécesseur Joseph Kabila.

“Le régime du Pdt Félix Tshisekedi sur les traces du régime de l’ancien Pdt Joseph Kabila. Ce qui se passe à l’Assemblée Nationale est une alerte. Les méthodes que les opposants ( Fatshi) condamnaient sous Kabila reviennent au grand jour.,” Jean Claude Katende.

Le député FCC Jean Kimbunda parle de grave irrégularités.

“Le premier point était l’adoption de l’ordre du jour. Les deux points qui étaient inscrits concernent le contrôle parlementaire. Le président de l’Assemblée nationale, dans sa conduite, a fait mention d’une motion de défiance contre le ministre qui a été déposée hier. Elle l’a inscrite à l’ordre du jour avant de poursuivre les travaux avec les réponses du ministre”, explique le député FCC Jean Kimbunda.

Qui estime que “cette façon de faire est entachée de graves irrégularités”.

Pour lui, “nous devrions attendre les réponses du ministre des PT-NTIC. Ensuite, l’interpellant allait intervenir pour donner sa conclusion. La motion de défiance a un délai de 48 heures, elle devrait être programmée demain (jeudi). Avec ces pratiques incongrues, vous verrez qu’il n’y aura aucune sanction contre le ministre”.

Face à ce rejet, les députés de l’Opposition espèrent donc obtenir la destitution de tout le gouvernement de l’Union sacrée, dirigée par Jean-Michel Sama Lukonde.

Bishop Mfundu/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some

À la Une

L’UNC Stéphane Mashukano formel : « Kagamé est en perte de vitesse et va vers sa chute !»

Published

on

Digérant mal les propos du président de la République rwandaise, Paul Kagamé, qui se considère victime de la guerre dans l’Est de la RDC, Heri Mashukano Stéphane, secrétaire interfédéral du parti politique Union pour la nation congolaise (UNC) au Nord-Kivu et coordonnateur de l’Union Sacrée dans la même province, est monté au créneau ce mercredi qualifiant cette sortie médiatique de “raté”. Il souligne même que le président Kagame a manqué l’occasion de se taire pour une fois de plus.

« C’est une nouvelle sortie ratée de la part de Kagame. Il a manqué la chance de se racheter, mais du moins il ne peut plus se racheter par ce qu’un léopard mourra toujours dans sa peau… Je ne sais pas si Monsieur Kagame pense que le monde tourne autour de lui. Je l’ai souvent dit que Hitler était arrogant, mais il avait fini dans l’acide. Monsieur Kagame doit éviter de terrasser le monstre de peur qu’il ne se réveille et qu’il lui demande des comptes », explique-t-il.

Heri Mashukano Stephane rappelle au président Rwandais que la RDC n’est pas « une sorte de chasse gardée pour lui ».

A l’en croire, le Rwanda, ou mieux son président ne fait pas peur aux Congolais. « Tout ce qu’il fait, souligne-t-il, c’est faire peur à soit même et à sa politique d’occupation ».

Pour cet acteur politique du Nord-Kivu, le président Kagame doit comprendre que tenter de déplacer les bornes est une malédiction. « Heureusement pour nous il tente, mais il n’y parviendra pas et nous sommes tous mobilisés pour faire échec à son projet machiavélique », souligne Heri Mashukano Stephane.

Dans la foulée, Heri Mashukano Stéphane renseigne que Kagame est un homme en perte de vitesse. Selon lui, il y eut un temps Kagame était le coq de la région des Grands Lacs, mais actuellement il n’a plus ses capacités. « A un certain moment il se prenait pour l’homme fort de la région. Mais aujourd’hui, il est en train d’y laisser ses plumes ; ce n’est plus le même Kagame , c’est un monsieur en perte de vitesse quand vous voyez ce qui se passe autour de lui et même dans son pays tout est claire Kagame va vers sa chute ! », lâche l’interfédéral de l’UNC au Nord-Kivu.

Pour rappel, sur demande de l’Union Africaine, une rencontre entre le président Congolais Felix Antoine Tshisekedi et son homologue Rwandais est prévue ce mercredi à Lusaka en Angola. Déjà, cette rencontre alimente le débat sur la toile coté congolais, plusieurs groupes et mouvements recommandent au président de la République de ne pas signer un quelconque accord avec le Rwanda au sujet de la situation sécuritaire dans l’Est de la République Démocratique du Congo.

Franck Kaky/CONGOPROND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising