Connect with us

Actualité

RDC : vers la suppression ou le maintien de la taxe RAM

Published

on

 

La question de la taxe RAM, en République Démocratique du Congo, était au centre des débats, ces derniers jours, au sein de l’Assemblée Nationale.

L’on se rappellera, qu’une Question Orale avec débat, initiée par le député national Claude Misare, élu d’Uvira au Sud KIVU, a été déposée au bureau de l’Assemblée Nationale, contre Augustin kibasa Maliba, ministre des Postes, Télécommunications et Nouvelles Technologies de l’information et de la communication.

Au cours de la plénière consacrée au débat, le mercredi 27 septembre dernier, la majorité des élus nationaux, toutes tendances confondues, a souhaité voir cette taxe être supprimée.

Dans ses réponses aux préoccupations des députés nationaux, lors de la séance plénière du mercredi 13 octobre dernier, le Ministre a souligné qu’il n’était pas de sa compétence, plutôt du Gouvernement, de supprimer cette taxe, qui l’a instituée, tout en soulignant avoir déjà écrit, au premier ministre, pour lui transmettre les doléances des uns et des autres.

Lors du Conseil des Ministres de ce vendredi 15 octobre dernier, mention en a été effectivement faite.

Dans le compte-rendu de cette vingt-quatrième réunion du Conseil des Ministres, le porte-parole du Gouvernement, Patrick Muyaya, à déclaré ce qui suit : < En ce qui concerne la Question Orale avec débat, adressée au ministre des Postes, Télécommunications et Nouvelles Technologies de l’information et de la Communication (PT-NTIC), le Premier Ministre a informé le Conseil qu’il a reçu le rapport écrit du Ministre, ainsi que les recommandations des députés nationaux sur cette question>.

Aussi: < Il a rassuré le Conseil que le Gouvernement a bien capté le message de la population et qu’il s’attèle à donner des réponses appropriées. Le dossier est en préparation et il sera soumis aux délibérations du prochain Conseil des Ministres >, a-t-il poursuivi.

A partir de ces déclarations du porte-parole du Gouvernement, il apparaît clairement que la population doit s’attendre à deux éventualités: la taxe RAM sera, soit supprimée, soit maintenue.

Cependant, à analyser la situation de près, la probabilité est forte pour son maintien, car le Gouvernement n’a pas besoin de préparer un dossier pour décider sur sa suppression.

Par contre, il en a besoin pour justifier son maintien et c’est peut-être, ce qui pourra se passer le vendredi 22 octobre prochain.

Wait and see.

Jules KISEMA/Congoprofond.net.


There is no ads to display, Please add some

À la Une

TP Mazembe: Le technicien Coppolani porte plainte contre Kitengie, Siadi Baggio et Adolphe Kabamba

Published

on

« Aujourd’hui, j’ai déposé plainte contre Frédéric Kitengie et Siadi Baggio pour diffamation, et contre Adolphe Kabamba pour propos racistes et haineux. Ma plainte à la FIFA, ce sera pour rupture abusive du contrat, diffamation et racisme », a déclaré le technicien français Alexandre Coppolani après l’annonce par le TP Mazembe, ce lundi 04 juillet, de la fin du contrat qui le liait à son préparateur physique.

Contacté par nos confrères de “Ma vie pour Mazembe”, le technicien français s’est montré confiant tout en fustigeant le comportement du manager du TP Mazembe, Frédéric Kitengie, qui selon lui, va tuer le club en continuant ainsi.

Il annonce avoir déposé trois plaintes au pénal en France et ajoute que aujourd’hui mardi, il saisira la FIFA.

Dejà quelques minutes après la publication du communiqué sur le site web des Corbeaux sur la rupture de son contrat, le technicien français a réagi sur sa page facebook en ces termes.

«Je remercie les fans du TP Mazembe pour les moments que nous avons partagé, je tiens a les assurer que j’ai tout donné pour ce club.»

«J’ai apporté le maximum que je pouvais. Je remercie le président Moïse Katumbi pour sa confiance et le conseiller Ramazani pour son soutien sans faille. Je souhaite toute la réussite à ce grand club mais aussi du changement dans le management.»

«Plusieurs postes ne peuvent pas être occupés par un seul homme ( manager, directeur sportif, journaliste, agent des joueurs, avocat à ses heures perdues, directeur de chaîne de TV, voyagiste) qui veut avoir le contrôle sur tout mais qui ignore peut-être qu’il y a des règles et des lois en dehors de la RDC.»

Affaires à suivre !

Bishop Mfundu/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising