Connect with us

À la Une

RDC/Tanganyika : le secrétaire provincial de l’ANR condamné à 20 ans de servitude pénale

Published

on

Le verdict est tombé: Michel BWANA, secrétaire provincial de l’Agence nationale des renseignements du Tanganyika, est condamné à une peine de 20 ans de servitude pénale après jugement, au tribunal de grande instance de Kalemie, ce vendredi 19 juin 2020.

Il lui était reproché des actes d’extorsion, de vol avec violence et d’avoir arbitrairement ordonné l’arrestation des compatriotes Ghislain Kabwe, Bob Kongolo et Kyungu Pierre en les infligeant des atroces tortures.

Joseph MULUNDA, président du collectif des jeunes leaders du Tanganyika (COJELTA) confirme l’information et rend en même temps un vibrant hommage à notre justice pour avoir rendu cette décision exemplaire à ce jour, dans le respect strict des procédures de droit pur.  » Nous invitons au nom du COJETA, qui est une structure d’encadrement de jeunes et fait partie de la société civile du Tanganyika, toute la population au calme et à la dénonciation de tous les cas de violation de droits de l’homme, devant les instances compétentes, s’est-il exprimé », a-t-il ajouté.

À lui de préciser que, contrairement aux rumeurs qui circulent sur les réseaux sociaux, rumeurs selon lesquelles c’est le gouverneur qui a fait torturer Ghislain Kabwe, monsieur Zoé KABILA n’est ni de loin ni de près concerné ou impliqué dans ce dossier.

« C’est d’ailleurs le gouverneur Zoé KABILA qui, une fois informé de l’État de santé très dégradante de la victime, s’est décidé d’affréter son jet privé pour son transfert à Lubumbashi, où la victime est aux soins intensifs à ses propres frais », a-t-il confirmé.

Gédéon ELONGA/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

À la Une

Le Salon des Médias et du Business ouvert ce jeudi à Kinshasa 

Published

on

C’est sur le thème: « Les médias, un atout pour la croissance des entreprises en RDC » que le Salon des Médias et du Business s’est ouvert ce jeudi 26 au 27 janvier 2023 à l’hôtel Fleuve Congo.

Événement incontournable de la scène des médias, le Salon des Médias et du Business est l’unique salon en RDC qui rassemble toute la presse et les opérateurs économiques pour discuter des possibilités d’une relation gagnant-gagnant.

Ce salon est organisé par l’Association des médias en ligne (MILRDC) en collaboration avec la Fédération des Entreprises du Congo (FEC), avec l’appui technique d’Internews sur financement de l’Union Européenne dans le cadre du projet Medias Indépendants et Innovants (Medias 2I).

Prennent part à cette rencontre, environ une centaine de journalistes, communicateurs et chefs d’entreprises.

L’objectif visé par les organisateurs est double : « d’abord évaluer les avancées de l’écosystème médiatique et son impact éventuel sur la croissance des entreprises du pays et ensuite initier un espace d’échange sur diverses thématiques en vue d’améliorer la relation entre le secteur privé et les médias », a déclaré Noémie Kilembe, directrice adjointe d’Internews.

Durant les deux jours du Salon, les participants prendront part aux echanges à travers quatre panels. Les deux premiers prévus ce jeudi ont tablé sur « la réglementation de la publicité en RDC et son impact sur les revenus des médias »; et aussi « les médias face aux régies publicitaires et GAFAS ».

Pour ce vendredi, le premier panel traitera de la diversification des services et des offres des médias, alors que le deuxième planchera sur la gouvernance et la gestion des médias en tant qu’entreprise.

Ce Salon, convient-il de rappeler, rentre dans le cadre du projet M2I débuté en janvier 2020 et qui s’achève à la fin du mois de janvier 2023.

Déborah Kabuya/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising