mbet

Connect with us

À la Une

RDC/Présidentielle 2018: Kimbuta suspend avant l’heure toute activité de campagne électorale à Kinshasa

Published

on

Le gouvernorat de la ville province de Kinshasa suspend toutes les activités de campagne électorale, à l’exception du recours aux médias, de l’ensemble des candidats présidents de la République, sans aucune exception dans la capitale.

Il l’a fait savoir dans un communiqué parvenu à la rédaction de CONGOPROFOND.NET ce mercredi 19 décembre 2018.

André Kimbuta Yango justifie sa décision par les informations en sa possession attestant que dans tous les camps politiques des principaux candidats présidents de la République, des extrémistes se sont préparés et se préparent à une confrontation de rue dans la ville de Kinshasa lors de la campagne électorale.

Mais aussi, il affirme avoir tenu compte des recommandations des services compétentes chargés de la sécurisation du processus électoral et afin de prévenir tout trouble à l’ordre public et de permettre aux kinois et kinoises de participer pacifiquement à ce grand rendez-vous démocratique du 23 décembre 2018.

Convient-il de signaler que cette décision est tombée au moment où le candidat président de la coalition Lamuka Martin Fayulu s’apprêtait à faire son meeting à la place sainte Thérèse à Ndjili.

Rappelons-le, lancée depuis le jeudi 22 novembre dernier, la campagne électorale va se clôturer ce vendredi 21 décembre 2018.

MUAKAMU/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

À la Une

Ituri : Peine de mort et radiation de l’armée pour des militaires impliqués dans la vente d’armes aux miliciens !

Published

on

La cour militaire de l’Ituri a rendu son verdict, ce vendredi 27 mai, dans le procès ventes d’armes et munitions aux groupes armés dans la province de l’Ituri.

Parmi les 15 prévenus poursuivis pour association des malfaiteurs, participation aux mouvements insurrectionnels et crime de guerre par meurtre, 13 ont été condamnés et 2 autres acquittés pour insuffisance de preuves.

Sur la liste des condamnés, on y retrouve 8 militaires FARDC dont 3 officiers. Ils sont condamnés à des peines de mort et sont radiés définitivement de l’armée. Parmi eux, le lieutenant-Colonel Kalegamire Marcel.

Afoyo Deogratias et Makusi Lotsove, deux autres civils poursuivis pour les mêmes faits, ont également été condamnés à des mêmes peines.

Bénéficiant de circonstances atténuantes, les prévenues Biwaga et Michiline Yenga ont toutes deux écopé de 10 ans de service pénale principale et sont sommées au payement de 250 000 FC de frais d’instance.

Ces condamnés, désormais locataires officiels de la prison centrale de Bunia, disposent de 5 jours pour interjeter appel.

Cependant, sur la liste des acquittés, l’on retrouve un officier militaire et un civil. Il s’agit du major Ngoy Kabulo et le taximan Muloko Bongi Dieudonné dont la moto sera aussi restituée.

Un arrêt de la cour salué par certains habitants de la ville de Bunia. Nombreux estiment que la poursuite des audiences contre les personnes impliquées dans l’insécurité en Ituri et leur condamnation serviront d’exemples pour les autres qui pourront éventuellement s’engager dans cette pratique.

A signaler que ce procès très médiatisé a été ouvert depuis le 25 avril 20220.

Verite Johnson/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising

K-WA Advertising