Connect with us

À la Une

RDC/Nord-Kivu : les pygmées plaident pour leur représentativité dans les instances de prise de décision

Published

on

 

Les peuples autochtones ont célébré ce vendredi 09 août la journée qui leur est dédiée. Se considérant comme marginalisés, les pygmées ont exprimé le voeu de voir les dispositions légales au niveau nationale et internationale dont ils sont bénéficiaires être respectées afin qu’ils jouissent des mêmes droits que les autres catégories de la population. Ils citent, en l’occurrence, leur représentativité dans les organes de prise de décision du Nord-Kivu car, selon eux, ils ont toutes les capacités tant physiques qu’intellectuelles pouvant leur permettre en assumer la responsabilité.

Cela tombe d’ailleurs à point nommé vu que le gouvernement provincial n’est pas encore mis sur pied, estiment-ils. ” Nous sommes capables de gérer certains secteurs vitaux de la province et nous ne réclamons pas seulement un ministère”, a déclaré Diele Mochire Mwenge, directeur provincial de l’organisation Programme Intégré du Peuple Pygmée au Kivu( PIDP).

« Comme le gouvernement provincial n’est pas encore sorti, c’est une opportunité de voir comment les autorités, les officiels peuvent penser que nous sommes aussi là. Et pour nous, c’est un honneur de dire que nous avons aussi droit d’accéder à des postes de responsabilité dans notre province. La configuration géopolitique ou à travers les partis politiques ne suffit pas pour qu’il y ait harmonie entre les différentes couches socio-culturelle et ethniques de la province. Le seul fait de ne pas être cadre d’un parti politique constitue un alibi de nous exclure au chapitre, encore que nous avons des cartes d’électeurs et nous avons participé au vote », plaide-t-il.

Au cours de ces travaux, les pygmées ont aussi émis le vœu de voir, un jour, parler une langue commune comme le veut le thème retenu pour cette année « les langues autochtones » avant de s’engager résolument à lutter contre la maladie à virus Ebola qui sévit dans la région, voilà un an. Cependant, il rélève qu’aucun pygmée ne soit jusque-là vacciné pour se protéger contre ladite épidémie.

Signalons qu’une proposition de l’édit provincial portant protection des peuples autochtones est en cours d’élaboration par certaines organisations œuvrant dans ce domaine dont le PIDP-Kivu.

Dalmond Ndungo/CONGOPROFOND.NET

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

%d blogueurs aiment cette page :