Now Reading:
RDC/Nord-Kivu: la présence d’au moins 40 miliciens NDC crée la panique au sud de Lubero
Full Article 2 minutes read

RDC/Nord-Kivu: la présence d’au moins 40 miliciens NDC crée la panique au sud de Lubero

La population de Lubero, dans la province du Nord-Kivu, vit toujours dans la terreur. Une situation consécutive à la présence à Bunyatenge de plus de 40 miliciens Maï Maï de Nduma Défense of Congo/Rénove( NDC).

Lourdement armés, ils sont arrivés ce mardi 02 octobre 2018 dans la matinée, sous la conduite d’un certain Tondeze Nyolala. Les activités socio-économiques ont tourné au ralenti et les cours ont été paralysés dans des écoles des villages Bunyatenge et Muhanga. Une grande partie de la population s’est déplacée de ces villages, craignant pour sa sécurité.

Ces miliciens Maï Maï NDC/R seraient venus de Bukumbirwa dans le Walikale, renseignent des sources sur place.

Ces présumés combattants auraient exigé à la population locale de reconstruire leur camp incendié, il y a quelques semaines, dans une attaque d’un autre groupe Maï Maï de Kabido, rapportent-elles.

Plusieurs sources concordantes dans la région expliquent que ce nouveau groupe des miliciens NDC Rénové seraient venus renforcer les positions de Bunyatenge, Kanyatsi et Mbwavinywa, nouvellement récupérées par une autre faction.

Entre-temps, face à la recrudescence des groupes Maï Maï dans cette partie sud-ouest de Lubero, on observe plusieurs mouvements de déplacement des populations. D’où l’inquiétude de la société civile ainsi que des autorités administratives dans la région.

Ces sources à Mbingi, Alimbongo et Luofu affirment avoir accueilli ce mardi des nouvelles vagues des déplacés en provenance des villages recoupés par des groupes armés.

Deux factions Maï Maï à couteaux tirés

Des affrontements ont éclaté entre deux factions Maï Maï depuis la semaine écoulée. Ils ont repris ce lundi 01 octobre matin à Kanyatsi entre les combattants dirigés par Kabido et ceux de Nduma Defense of Congo de Guidon.

Selon les sources de la société civile locale, les éléments de Kabido tentent de reconquérir leurs anciennes positions tombées dimanche 30 septembre entre les mains de NDC/R. Cette structure citoyenne invite le gouvernement congolais à mettre fin à ces hostilités qui endeuillent la population civile.

Un membre de la force vive locale pense qu’amener tous ces belligérants sur une table de dialogue serait parmi les voies pour pacifier complètement la partie sud-Ouest de Lubero.

CONGOPROFOND.NET

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

code

Input your search keywords and press Enter.
%d blogueurs aiment cette page :