K-WA Advertising

Connect with us

À la Une

RDC/Nord-Kivu : derniers réglages avant l’adoption de l’Edit portant protection des défenseurs des droits de l’homme

Published

on

Les membres des organisations de la Société civile réunis au sein de la “Synergie Ukengo Wetu” (SUWE) ont concocté, ce vendredi 11 octobre, de nouvelles stratégies pour faire voter à l’Assemblée provinciale du Nord-Kivu la proposition de l’édit portant protection des défenseurs des droits de l’homme. Objectif ultime: influencer les députés provinciaux à voter ce document lors de cette session budgétaire de septembre, surtout qu’il est déjà aligné parmi les matières à traiter.

Déterminés d’aller jusqu’au bout, les activistes se sont également réjouis du fait que 4 élus ont déjà endossé cette démarche. Il reste maintenant aux prochains bénéficiaires de jouer leur partition afin de convaincre les autres députés de se prononcer en faveur de cet édit le jour de la plénière.

Me Jean-Luc Bahati de la SUWE demande à la représentation provinciale de se prononcer favorablement en faveur de cet édit parce qu’ils en sont aussi bénéficiaires.

« Les défenseurs des droits de l’homme constituent un baromètre de la démocratie et de de la bonne gouvernance. Nous sommes convaincus que les députés qui sont à l’Assemblée du Nord-Kivu ne sont pas contre la démocratie, mais sont d’ailleurs, pour la plupart, le fruit du travail qu’ils ont eu à faire au sein de la communauté pour la promotion et la défense des droits de l’homme. Comme vous le savez avec moi, ils connaissent et reconnaissent le travail que font les défenseurs des droits humains qui aiment que la province que nous avons soit un modèle en matière de respect des droits humains. En attendant le vote, nous demandons aux élus de doter la province de cet édit qui ne bénéficiera pas seulement aux défenseurs des droits de l’homme, mais aussi à eux-mêmes », a-t-il lancé.

Précisons que le débat de ce projet d’édit provincial portant protection des défenseurs des droits de l’homme remonte à 2015.

Dalmond Ndungo/CONGOPROFOND.NET

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

À la Une

RDC : Déjà en ordre de bataille, le MCU Civuila Ilunga pose une condition pour soutenir Fatshi en 2023 !

Published

on

Ouverts le samedi 14 mai, les États-généraux du Mouvement des Congolais Unis (MCU) se poursuivent ce lundi 16 mai 2022 à Kinshasa. Y prennent part, les cadres inter-federeaux, fédéraux et nationaux de cette formation politique membre de l’Union Sacrée.

À l’ouverture de ces assises Jean-Paul Civuila Ilunga a invité les participants de son parti à abattre un travail de fond, en mettant un accent particulier sur les élections générales prévues en 2023. Pour le numéro 1 du MCU, ces assises seront porteuses d’une vision claire sur le processus électoral de 2023 et annonceront un programme ambitieux de ce parti pour les élections à venir.

S’agissant du candidat à la présidence de 2023, Jean-Paul Civuila pose une condition pour soutenir l’actuel président de la République Démocratique du Congo, Félix Antoine Tshisekedi, à l’élection présidentielle de 2023. Pour lui, le MCU soutiendra la candidature de Félix Antoine Tshisekedi à la seule condition qu’il soit ” Indépendant”. ” S’il est candidat de l’UDPS, le MCU présentera son propre candidat !”, a-t-il souligné.

Concernant l’actualité politique nationale, le patron du MCU est revenu sur le bilan du premier ministre SAMA LUKONDE. Tout en le jugeant négatif, il a demandé haut et fort sa démission et celle de son gouvernement.

Fidèle à son cheval de bataille, Jean-Paul Civuila a réiteré son appel au président Tshisekedi, lui demandant de se débarrasser de ses amis dans son entourage. ” Je voudrais revenir sur une situation avant de passer à un autre point. Ce pays ne peut être dirigé, si le président ne nous écoute pas. Nous avons parlé du Premier ministre, nous avons parlé de l’entourage du président…”, souligne-t-il.

A travers ces États généraux, convient-il de souligner, le MCU se met en ordre de bataille et démontre sa détermination de participer aux élections 2023 avec sérénité pour une victoire.

Notons que ces assises prendront fin ce mardi 17 mai à Kinshasa.

Joseph Malaba/CONGOPROFOND.NET

Continue Reading

K-WA Advertising