Connect with us

À la Une

RDC : Malgré les effets du Covid-19, le gouvernement va bel et bien payer la rétrocession due aux provinces

Published

on

Le président de l’Assemblée provinciale du Kwilu, Serge Makongo ; le gouverneur de la province du Kwilu, Willy Itsu Ndala Asang ; son collègue de la province du Kwango, Peti-Peti Jean Marie ainsi que le gouverneur de la province de Mai-Ndombe, Paul Mputu Boleilanga, ont été reçus jeudi 14 mai 2020 dans la soirée à la Primature par le Chef du gouvernement Sylvestre Ilunga Ilunkamba en présence du vice-premier ministre en charge du Budget Jean-Baudouin Mayo, le ministre des Finances José Sele Yalaghuli, celui des Transports et voies de communication Didier MANZENGU, le ministre près le Président de la République André Kabanda ainsi que la ministre près le Premier Ministre Jacqueline Penge.

Il était question pour les autorités politico-administratives des provinces précitées, de faire part au chef du gouvernement des difficultés financières que connaissent leurs entités du fait notamment, de la suppression momentanée de la perception des taxes agricoles décidées par la Gouvernement central pour atténuer les effets du COVID-19 sur les prix des denrées alimentaires.

Se confiant aux chevaliers de la plume et du micro à l’issue de l’audience, le gouverneur Paul Mputu Boleilanga, porte-parole de circonstance des hôtes du Chef du gouvernement, a dit son agréable surprise et sa satisfaction ainsi que ceux de ses collègues du fait que le Premier ministre avait déjà anticipé les conséquences de la suppression momentanée de cette source des recettes pour les provinces, en programmant le paiement de la rétrocession due au province pour soulager leurs trésoreries, malgré des faibles ressources publiques glanées depuis le début de l’année 2020.

‘’Nous n’avons presque pas reçu les rétrocessions dues à l’Etat central envers les provinces. Et ce, tenant compte de la situation actuelle qui handicape l’économie mondiale. Malgré cela, le gouvernement a décidé de payer chaque fois, un mois d’arriéré de l’année en cours et un autre de l’année passée”, a laissé entendre le numéro Un de la province du Maï-Ndombe.

Maintenant, a-t-il poursuivi, il est question, compte tenu de la situation actuelle de faible recettes et des dépenses accrues à cause de la pandémie du Covid19, le gouvernement central lui-même aussi est en difficulté, que tout le monde puisse supporter les efforts de guerre.

“Nous, nous avons un manque à gagner important qui fait que nous sommes asphyxiés et on a du mal à respirer”, a-t-il fait remarquer.

Cette réunion fait suite à la réunion tenue mercredi 12 mai 2020 toujours autour du chef du gouvernement Sylvestre Ilunga Ilunkamba où il a été question d’évaluer les mesures de levée des barrières sur les routes de desserte agricole pour faciliter l’acheminement des produits agricoles vers Kinshasa pour ainsi combattre la hausse des prix en cette période où le pays fait face à la pandémie de coronavirus.

D’après le ministre des Transports, il a été noté une baisse sensible de prix de certaines denrées, par exemple celui du sac de manioc actuellement négocié, d’après la primature, à 55.000 Franc congolais contre 80.000, il y a quelques semaines.

Muamba Mulembue Clément/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Présidentielle 2023 : Fatshi triomphe à Kisangani 

Published

on

Kisangani, la ville martyre de la province de la Tshopo, a vécu une ambiance sans pareil ce mercredi. Les Boyomais ont assiégé les abords de l’aéroport international de Bangoka et ont réservé un accueil exaltant au candidat Président numéro 20.

Noyé dans la foule, il était difficile pour Félix Tshisekedi de se frayer un chemin pour atteindre la Place de la Poste, lieu du meeting, au regard de la marée humaine qui avait envahi les installations aéroportuaires et les principales artères de la ville.

Chants, danses et slogans en l’honneur du candidat Président numéro 20 ont marqué ce moment historique, avant les échanges proprement dits dans cet espace où l’attendait une foule immense depuis les premières heures de la journée.

Sur place, Félix Tshisekedi, visiblement très ému par cet accueil, est resté à l’écoute de ses hôtes. Jeunes et vieux ont ainsi fait part à leur Président, de leurs différentes préoccupations. Le candidat numéro 20 s’est montré rassurant et convaincant.

« Ceux qui ont spolié une partie de terre de la commune urbano-rurale de Lubunga seront interpellés », a notamment indiqué Félix Tshisekedi. Aux femmes des militaires, il a annoncé l’amélioration de la solde de leurs époux avec la loi de programmation militaire déjà promulguée.

Dans cette forte communion, les Boyomais ont clairement fait leur choix : consolider les acquis, le 20 décembre prochain, en votant le candidat Président de la République numéro 20.


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

K-WA Advertising