Connect with us

À la Une

RDC : l’Union des ressortissants du Bandundu exige la libération du DG de l’Office des Routes

Published

on

Dans une déclaration faite ce jeudi 05 mars au Grand Hôtel Kinshasa Gombe, le président de l’Union des ressortissants du Bandundu, Éric Kinzambi, condamne l’arrestation de l’un des notables du Grand Bandundu, le DG de l’Office des Routes, Mutima Sakrini. Il estime que cette arrestation est brutale et précipitée. “Nous, ressortissants de Bandundu, venons par la présente condamner l’arrestation brutale et précitée de notre frère Mutima Sakrini Herman, DG de l’Office des Routes, par le parquet général près la Cour d’appel de Matete”, a-t-il déclaré.

Selon l’union des Ressortissants du Bandundu, le cas de leur frère n’était pas encore examiné par le parquet général près de la cour d’appel Matete.

Éric Kinzambi, président de l’union des ressortissants de Bandundu


“À notre connaissance, les pièces à conviction de plus de 20.000 pages représentant les justifications de décaissement pour 124 projets pilotés par l’Office des Routes dans le cadre du programme de 100 jours n’ont pas encore été examinées par le parquet avant son arrestation que nous dénonçons”.

Enfin de conclure :
“L’État de droit ne signifie pas précipitation dans l’instruction des dossiers judiciaires. Nous exigeons donc la libération immédiate de l’ingénieur Mutima Sakrini, un expert de haut niveau qui fait la fierté de la RDC tant sur le plan international que national”.

Pour rappel, les parquets généraux près les cours d’appel de Kinshasa-Gombe et Matete poursuivent les instructions sur les enquêtes judiciaires sur les travaux initiés par le Chef de l’Etat dans le cadre de son programme de 100 jours.

Et trois personnalités ont été assignées par des mandats d’arrestation provisoire (MAP) et détenues préventivement à la prison centrale de Makala depuis 27 février. Il s’agit des directeurs généraux des sociétés SAFRICAS, Samibo Congo, David Blattner, et Office des routes, Mutima Sakrini, aussi du président de la communauté libanaise en RDC, Jammal Samih.

Jolga Luvundisakio/CONGOPROFOND.NET