Connect with us

À la Une

Mobilisation des recettes de l’Etat : Ilunga Ilunkamba à la DGDA !

Published

on

Le 1er ministre Ilunga Ilunkamba a effectué ce jeudi 5 mars une visite de travail dans les installations de la Direction Générale des Douanes et Accises(DGDA). Une première depuis 41ans de l’existence de la DGDA.

Après l’accueil par le comité de gestion dirigé par le DG Déo RUGWIZA et les honneurs dus à son rang, le chef du gouvernement central a présidé la séance de travail avec le collège des Directeurs de la DGDA. Question de relever les défis de mobilisation des recettes douanières par les 5613 agents et cadres de la DGDA afin de parvenir aux assignations fixées dans le Budget 2020 arrêtées à 4 mille 567 milliards 868 millions 327 mille 74 Francs Congolais, a souligné le DG Déo RUGWIZA. Soit un accroissement de plus de 72 % par rapport aux prévisions 2019.

Le 1er ministre a expliqué sa présence par le fait que le gouvernement commence le processus de priorisation de mobilisation des recettes de l’État, comme cela a été décidé par le Conseil des Ministres. Parmi les points abordés lors de cette séance de travail, l’on note le passage en revue des mesures arrêtées dans le cadre du Budget 2020, la problématique de la surcharge du coût d’entrée des marchandises en RDC et autres.

Des services stratégiques dans cette dynamique de mobilisation des recettes douanières ont été visités. Il s’agit notamment du service de suivi des cargaisons des marchandises par le scellé électronique ou encore le service de monitoring contrôle des camions pour éviter des déviations et le centre des données du système informatisé des statistiques douanières.

Cette descente sur terrain du chef du gouvernement s’inscrit dans le cadre de la campagne de mobilisation des recettes de l’État qu’il a lui même annoncé lors de la réunion du comité de conjoncture économique.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Stanis Bujakera sur TV5 : “La surpopulation à la prison de Makala conduit à des fréquents décès par étouffement…”

Published

on

Le journaliste Stanis Bujakera, ancien détenu de la prison centrale de Makala en République démocratique du Congo, a dénoncé ce week-end les conditions “inhumaines” que subissent les personnes incarcérées dans cette maison pénitentiaire.

Invité du journal sur TV5 Monde, le correspondant de “Jeune-Afrique” a brandi des images inédites, filmées durant son séjour dans la prison. Ces vidéos montrent le calvaire de ces misérables prisonniers.

Il affirme que les prisonniers de Makala mangent un repas de moins consistant, une seule fois par jour. Et que plusieurs cas de décès son enregistrés à cause notamment de l’étouffement.

Nous avons d’abord l’hébergement qui est marqué par la surpopulation qui conduit à des fréquents décès notamment. Il y a des maladies diverses, les prisonniers qui dorment perchés sur les latrines, maigre repas de très mauvaise qualité servi une seule fois par jour entre 17h et 18h“, a révélé Stanis Bujakera Tshamala.

Aussi, fait-il savoir, la cuisine y est faite avec des bois pour nourrir 15.000 personnes et que l’eau ne coule pas aux robinets à la prison centrale de Makala.

l’eau qui y est fournie, c’est grâce aux dons. Les latrines sont hors-service ou inutilisables par manque d’eau et vous avez des pavillons qui disposent de 2, 3 ou 4 toilettes pour des centaines de personnes“, dit-il.

En réaction, le ministre congolais de la Justice, Constant Mutamba a indiqué que le processus de désengorgement des prisons a été déjà entamé en RDC. Le ministre Mutamba affirme que les prisonniers mangent environ 3 fois le jour.

Construite pour une capacité d’accueil de 1500 personnes, la prison de Makala, à Kinshasa compte plus de 15.000 détenus à ce jour, selon le journaliste Bujakera.

Willy Theway Kambulu/ CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte