Connect with us

À la Une

RDC : les ministres instruits d’apporter urgemment secours aux victimes d’inondations causées par des pluies diluviennes.

Published

on

 

Conformément aux instructions du Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi données lors de la dernière réunion du conseil des ministres restreinte tenue par audio conférence, le Chef du gouvernement Sylvestre Ilunga Ilunkamba a réuni, dimanche 19 Avril 2020 dans la soirée à la primature le VPM, Ministre des ITPR, le Ministre d’Etat, Ministre de la Communication et Médias, le Ministre des Actions Humanitaires et solidarité Nationale, la Ministre des Affaires Sociales, le Vice-Ministre à la Santé Publique, ainsi que le Directeur Général de Congo Airways.

À cet effet, le Professeur Sylvestre Ilunga Ilunkamba a donné des instructions précises aux membres du Gouvernement pour porter urgemment secours aux compatriotes victimes ces inondations causées par des pluies diluviennes.

“Tenant compte des orientations du Chef de l’État, nous avons été appelés ce dimanche par le chef du gouvernement pour des directives en rapport avec la mission décidée par le gouvernement pour apporter de l’aide à nos compatriotes frappés par les inondations au niveau de Uvira, Lomami et Tanganyika. Cette aide sera ramenée ce mardi”, a fait savoir au sortir de la réunion Steve Mbikayi, Ministre des actions humanitaires et solidarité nationale.

Sur le plan humanitaire, a-t-il précisé, elle sera constituée des vivres, des médicaments.Ce dernier a laissé entendre que l’exécutif Central va procéder également à la réparation des ponts qui se sont écroulés après les pluies diluviennes.

“Nous serons dans ces lieux d’inondations avec le Vice-ministre de la santé, des affaires sociales mais surtout le Vice-premier ministre des infrastructures, parce qu’on doit réhabiliter ces infrastructures qui sont délabrées”, a-t-il ajouté dans son speech face à la presse.

Notons que ces inondations ont frappé les provinces de Sud-Kivu, Haut-Lomami, Maniema et Tanganyika où les eaux de pluies ont occasionné morts d’hommes et de nombreux dégâts matériels. D’après le dernier bilan, a-t-on appris, ces inondations ont causé près de 30 morts, 45 blessés, 3500 maisons détruites, 77790 personnes touchées et 5500 ménages ravagés à Uvira.

Pour rappel, le Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi avait dans sa communication lors de la dernière réunion du conseil des ministres exprimé, au nom de la Nation, sa compassion et sa solidarité à l’égard des familles éprouvées.

Dans le même registre, le numéro Un Congolais, avait demandé au Gouvernement l’envoi d’une forte délégation gouvernementale plurisectorielle sur les lieux, afin de mieux appréhender les différentes implications de ce drame et d’établir un rapport aussi exhaustif que possible.

MUAMBA MULEMBUE CLÉMENT/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code

À la Une

L’UNC Stéphane Mashukano formel : « Kagamé est en perte de vitesse et va vers sa chute !»

Published

on

Digérant mal les propos du président de la République rwandaise, Paul Kagamé, qui se considère victime de la guerre dans l’Est de la RDC, Heri Mashukano Stéphane, secrétaire interfédéral du parti politique Union pour la nation congolaise (UNC) au Nord-Kivu et coordonnateur de l’Union Sacrée dans la même province, est monté au créneau ce mercredi qualifiant cette sortie médiatique de “raté”. Il souligne même que le président Kagame a manqué l’occasion de se taire pour une fois de plus.

« C’est une nouvelle sortie ratée de la part de Kagame. Il a manqué la chance de se racheter, mais du moins il ne peut plus se racheter par ce qu’un léopard mourra toujours dans sa peau… Je ne sais pas si Monsieur Kagame pense que le monde tourne autour de lui. Je l’ai souvent dit que Hitler était arrogant, mais il avait fini dans l’acide. Monsieur Kagame doit éviter de terrasser le monstre de peur qu’il ne se réveille et qu’il lui demande des comptes », explique-t-il.

Heri Mashukano Stephane rappelle au président Rwandais que la RDC n’est pas « une sorte de chasse gardée pour lui ».

A l’en croire, le Rwanda, ou mieux son président ne fait pas peur aux Congolais. « Tout ce qu’il fait, souligne-t-il, c’est faire peur à soit même et à sa politique d’occupation ».

Pour cet acteur politique du Nord-Kivu, le président Kagame doit comprendre que tenter de déplacer les bornes est une malédiction. « Heureusement pour nous il tente, mais il n’y parviendra pas et nous sommes tous mobilisés pour faire échec à son projet machiavélique », souligne Heri Mashukano Stephane.

Dans la foulée, Heri Mashukano Stéphane renseigne que Kagame est un homme en perte de vitesse. Selon lui, il y eut un temps Kagame était le coq de la région des Grands Lacs, mais actuellement il n’a plus ses capacités. « A un certain moment il se prenait pour l’homme fort de la région. Mais aujourd’hui, il est en train d’y laisser ses plumes ; ce n’est plus le même Kagame , c’est un monsieur en perte de vitesse quand vous voyez ce qui se passe autour de lui et même dans son pays tout est claire Kagame va vers sa chute ! », lâche l’interfédéral de l’UNC au Nord-Kivu.

Pour rappel, sur demande de l’Union Africaine, une rencontre entre le président Congolais Felix Antoine Tshisekedi et son homologue Rwandais est prévue ce mercredi à Lusaka en Angola. Déjà, cette rencontre alimente le débat sur la toile coté congolais, plusieurs groupes et mouvements recommandent au président de la République de ne pas signer un quelconque accord avec le Rwanda au sujet de la situation sécuritaire dans l’Est de la République Démocratique du Congo.

Franck Kaky/CONGOPROND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising