Connect with us

À la Une

RDC: l’EPST lance l’enseignement à distance via la Radio Okapi et la RTNC

Published

on

Le ministre d’Etat, ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST), Willy Bakonga, a lancé le 26 avril 2020 sur les ondes de la Radio Okapi, l’apprentissage via la bande FM sur toute l’étendue du territoire de la RDC, avec l’appui de l’UNICEF.

A travers des programmes éducatifs à la radio et des kits d’apprentissage, plus de 25 millions d’enfants congolais pourront poursuivre leur scolarité malgré la fermeture des écoles, suite à la pandémie du COVID-19. Des livrets des devoirs pour les enfants et adolescents du primaire et du secondaire seront distribués à tous les élèves de la RDC, y compris ceux qui vivent dans les zones reculées. Radio Okapi et la Radio Télévision nationale congolaise ont pris l’engagement de diffuser, deux à trois heures par jour, des séquences didactiques sur les principales matières du cycle primaire, notamment les mathématiques, le français, la lecture et l’écriture, l’éducation pour la santé et l’environnement et l’hygiène.

Pour l’enseignement secondaire, un accent particulier sera mis sur les mathématiques, le français, la technologie, les sciences de la vie et de la terre ainsi que sur l’informatique. « Cette initiative permettra non seulement de maintenir l’instruction des élèves mais également d’éviter qu’ils perdent leur année scolaire”.

“J’invite les stations de radio et télévision privées à emboiter le pas à Radio Okapi et à la RTNC “, a déclaré Willy Bakonga, ministre de l’EPST.

Outre les programmes didactiques, des messages et des programmes de prévention au COVID-19 seront diffusés sur ces stations de radio afin de permettre aux enfants d’acquérir des connaissances et des pratiques qui sauvent des vies.

« L’éducation est un droit et la place d’un enfant est à l’école. L’apprentissage à distance nous permettra d’offrir aux élèves l’opportunité de jouir de ce droit. L’UNICEF continuera d’appuyer le Gouvernement de la RDC dans cette initiative », a souligné Edouard Beigbeder, Représentant de l’UNICEF en RDC.

 

Pour rappel, le Ministère de l’EPST avait lancé dès le début de la fermeture des écoles une chaîne de télévision, Educ-TV, sur laquelle des contenus vidéos sont diffusés et où de nombreux enseignants dispensent en direct des cours chaque jour.

Cette chaine de télévision ne couvrant que Kinshasa et ses environs, le Ministère de l’EPST a ensuite démarré le projet d’apprentissage via les stations de radio FM.

 

CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Gestion de la Direction générale des recettes du Kasaï Central «DGRKAC» : La Commission Kayombo dédouane le gouverneur sortant John Kabeya de l’enquête

Published

on

La gestion du gouverneur sortant du Kasaï Central, John Kabeya Shikayi, n’a pas fait l’objet d’une enquête de l’Assemblée provinciale. C’est ce qu’a révélé le député provincial Bob Kayombo, président de la Commission spéciale mise en place par l’organe délibérant du Kasaï Central pour enquêter sur la gestion de la Direction générale des recettes du Kasaï Central, «DGRKAC». Il l’a dit dans une interview accordée à la presse au lendemain de l’adoption des recommandations issues de cette enquête, le vendredi 14 Juin.

D’après cet élu de Kazumba, le travail effectué par sa Commission a été sapé. Bob Kayombo s’indigne de constater que les responsables directs cités dans son rapport ne soient pas mis en justice et parle d’un acharnement de certains élus provinciaux sur la personne de John Kabeya Shikayi.

” L’enquête que nous avons menée ne concerne nullement la gestion du Gouverneur Kabeya. J’ai été sidéré, séance tenante, de voir certains députés provinciaux citer le Gouverneur sortant et estimer qu’il soit déféré devant la justice pour des raisons que j’ignore jusqu’à présent. Mes regrets c’est de voir les dirigeants de la DGRKAC que nous devrions blâmer être blanchis pour des raisons inavouées. Mais les gens qui n’ont même pas fait objet d’une enquête soient assimilés aux gestionnaires directs de la DGRKAC. Nous n’avons pas enquêté sur la gestion du gouverneur Kabeya…”, explique-t-il sous un ton fort.

Concernant la gestion de la DGRKAC qui a fait l’objet de l’enquête de sa Commission instituée par la Première institution du Kasaï Central, le député Bob Kayombo s’est indigné des révélations recueillies lors de cette enquête et met plutôt en cause l’équipe dirigeante de cette régie financière provinciale.

On ne peut pas accepter que notre seule source de revenus soit dirigée avec légèreté et amateurisme. Nous avons constaté un dysfonctionnement dans l’appareil de gestion de cette régie, commençant par la Direction générale jusqu’aux agents commis aux postes de péages. Nous sommes allés sur terrain, où les agents se servent à souhait les fonds de l’État. Il y a eu exactement des détournement sûrement, les fonds perçus dans les centres Kazumba et Luiza n’ont pas été tracés.”, martèle-t-il.

Pour rappel, c’est après son départ de Kananga, chef-lieu de la province du Kasaï Central le 30 avril passé, qu’un cafouillage a été constaté dans la gestion de la régie financière entretenue, d’une part, par le ministère provincial des Finances, les responsables de la DGRKAC et le gouverneur ad intérim.

J.M.(C.P.)/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte