Connect with us

À la Une

« Ne Muanda Nsemi a reçu toutes ses indemnités » (Deo Nkusu, ministre)

Published

on

Le ministre ministre des Relations avec le parlement, Déo Nkusu, affirme que Ne Muanda Nsemi a reçu ses indemnités parlementaires.

Il vient ainsi dementir les propos de Zacharie Badiengila dit « Ne Muanda Nsemi » qui a soulevé la question de ses indemnités parlementaires lorsqu’il était en détention à Makala en 2016 avant son évasion.

“Pendant qu’il était en prison, sa femme s’est présentée au bureau de l’Assemblée nationale à l’époque, pour demander de l’aide car elle avait des enfants à nourrir et que son mari n’était pas là. Par-là, l’Assemblée nationale lui avait donné 50% des indemnités de son mari et les 50% restant ça été placés au FNB-BANK à la 7ème rue Limete., » a déclaré Déo Nkusu intervenant ce dimanche 26 avril 2020 sur les antennes de Digital Congo émettant depuis Kinshasa et rapporté par Interview.cd.

Et de poursuivre:

« Lorsque lui-même, Ne Muanda Nsemi, est réapparu, il a été mis en possession de ses indemnités, il avait même reçu le véhicule”.

 » Qu’on me paie les arriérés de mes émoluments des deux ans et je vais calmer le jeu en donnant l’ordre à mes hommes de cesser de manifester. Sinon, je ne laisserai pas tomber. Comment payer au sénateur Jean-Pierre Bemba ses arriérés d’émoluments et refuser de me payer les miens, moi député national. Je n’ai que des devoirs et non des droits ?  » C’est en ces termes fermes et directs que Ne Muanda Nsemi s’est adressé à la délégation de la Sodema (Solidarité pour le développement du Manianga) conduite par son président Dieudonné Bifumanu Nsompi qui lui a rendu visite le jeudi 16 avril, en vue d’en savoir davantage sur les manifestations organisées depuis le lundi 13 avril par les adeptes de BDM dans certaines cités du Kongo Central.

Revendication qu’il a réitéré après son examen psychique au Centre Neuro-psycho-pathologie (CNPP), le dimanche 26 avril, pour la première fois devant le commissaire provincial de la police ville de Kinshasa, le général Sylvano Kasongo.

“Mon général, si on me donne mon salaire je rentre chez moi à Luozi, pour faire l’agriculture et je laisse la politique. Tous ces jeunes gens (adeptes), sont des chômeurs, les autres sont pères des familles et ils ont besoin d’un boulot, si vous leurs donnés du travail ils vont se concentrés au travail pour nourrir leurs familles “, a déclaré Ne Muanda Nsemi.

Bishop Mfundu/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

À la Une

Or: Remplacements des réserves et nouvelles opportunités pour sécuriser le programme de KIBALI étalé sur plus de 10 ans

Published

on

La plus grande mine d’or d’Afrique, Kibali, est sur la bonne voie pour le remplacement de ses réserves réduites par l’exploitation en 2022, tandis que de nouvelles opportunités de croissance soutiendront également son plan d’affaires étalé sur plus de 10 ans et son statut de l’un des actifs de niveau 11 de Barrick Gold Corporation.

Le président et président directeur général de Barrick, Mark Bristow, a déclaré à la presse aujourd’hui que le gisement prolifique KCD de Kibali continuait d’offrir de la valeur supplémentaire vu que le forage actuel est axé sur la conversion des ressources en réserves et sur l’exploration des filons qui sont encore ouverts en profondeur. En outre, les cibles de Mengu Hill, Ikanva et Gorumbwa présentent le potentiel nécessaire pour renforcer le portefeuille souterrain de Kibali.

« Kibali est une opération très rentable avec ses trois centrales hydroélectriques de classe mondiale qui couvrent la majeure partie de ses besoins énergétiques. Elles seront suppléées par une nouvelle centrale solaire de 17MW qui, une fois achevée en 2025, fera passer la part des énergies renouvelables dans les sources énergétiques de la mine de 81% à 93%, » a déclaré Bristow.

Les références écologiques de Kibali comprennent également la réduction continue des eaux douces provenant de la rivière Kibali et un programme de reboisement qui, à ce jour, a permis de planter plus de 10,000 arbres. La mine poursuit son programme d’appui à la conservation de la biodiversité au Parc National de la Garamba en RDC, avec la réintroduction des rhinocéros provenant d’Afrique du Sud. Les 16 premiers rhinocéros sont attendus à Garamba d’ici la fin du deuxième trimestre de cette année et seront suivis de 60 autres au cours des trois prochaines années.

Conformément à la politique globale de Barrick consistant à employer et à promouvoir les ressortissants du pays hôte, Arthur Kabila a été nommé premier directeur général congolais de Kibali. Depuis l’année dernière, huit autres postes clés de direction et techniques sont désormais occupés par des Congolais.

 

Tshieke Bukasa/Congoprofond


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising