Connect with us

À la Une

RDC: le MLC rejette les décisions de la réunion interinstitutionnelle

Published

on

Le Mouvement de libération du Congo (MLC) n’est pas d’accord avec les décisions prises à la réunion interinstitutionnelle tenue le lundi 18 mars et présidée par le président de la République, Félix Tshisekedi. Le parti de Jean-Pierre Bemba l’a fait savoir dans un communiqué rendu public ce mardi 19 mars 2019.

En effet, pour le MLC, la réunion interinstitutionnelle n’est pas habilitée à prendre des décisions suspendant l’installation des sénateurs élus.

« Le MLC a suivi avec consternation les annonces faites à l’issue de la réunion interinstitutionnelle. Parti républicain, le MLC relève l’incompétence absolue en cette matière de cet organe informel dépourvu de tout pouvoir décisionnel au regard de la constitution de notre pays », indique le communiqué signé par Fidèle Babala, secrétaire général adjoint du MLC.

Puis d’ajouter : « Le MLC note avec sidération l’amalgame et l’amateurisme qui ont tendance à élire domicile au sommet de l’État. Les questions internes à un parti politique ne peuvent impacter la vie d’une nation. »

Il convient de rappeler que ces décisions prises à la réunion interinstitutionnelle font suite aux allégations de corruption des députés provinciaux lors de l’élection sénatoriale du vendredi 15 mars, à l’issue de laquelle le Front commun pour le Congo (FCC), plateforme dont l’ex-président Joseph Kabila est l’autorité morale, a remporté une victoire écrasante face aux autres partis et plateformes politiques. Des allégations de corruption qui ont suscité l’indignation des militants de l’UDPS et provoqué quelques manifestations dans plusieurs villes, notamment Kinshasa, Goma, Mbuji-Mayi, etc.

D.B./CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Présidentielle 2023 : Fatshi triomphe à Kisangani 

Published

on

Kisangani, la ville martyre de la province de la Tshopo, a vécu une ambiance sans pareil ce mercredi. Les Boyomais ont assiégé les abords de l’aéroport international de Bangoka et ont réservé un accueil exaltant au candidat Président numéro 20.

Noyé dans la foule, il était difficile pour Félix Tshisekedi de se frayer un chemin pour atteindre la Place de la Poste, lieu du meeting, au regard de la marée humaine qui avait envahi les installations aéroportuaires et les principales artères de la ville.

Chants, danses et slogans en l’honneur du candidat Président numéro 20 ont marqué ce moment historique, avant les échanges proprement dits dans cet espace où l’attendait une foule immense depuis les premières heures de la journée.

Sur place, Félix Tshisekedi, visiblement très ému par cet accueil, est resté à l’écoute de ses hôtes. Jeunes et vieux ont ainsi fait part à leur Président, de leurs différentes préoccupations. Le candidat numéro 20 s’est montré rassurant et convaincant.

« Ceux qui ont spolié une partie de terre de la commune urbano-rurale de Lubunga seront interpellés », a notamment indiqué Félix Tshisekedi. Aux femmes des militaires, il a annoncé l’amélioration de la solde de leurs époux avec la loi de programmation militaire déjà promulguée.

Dans cette forte communion, les Boyomais ont clairement fait leur choix : consolider les acquis, le 20 décembre prochain, en votant le candidat Président de la République numéro 20.


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

K-WA Advertising