mbet

Connect with us

À la Une

RDC : le compte à rebours pour les “universités-ligablo” a commencé !

Published

on

Face à la presse, le jeudi dernier, aux côtés de son homologue, Patrick Muyaya, porte-parole du gouvernement, Muhindo Nzangi, ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire ( ESU), a salué, le 7 octobre, les réformes initiées dans son secteur. Ce membre du gouvernement a confirmé la fermeture prochaine des instituts supérieurs « Ligablo ».

RDC : Muhindo Nzangi promet de fermer tous les instituts supérieurs de « fortune »

Ferme et intransigeant, il a martelé que  l’heure est venue de changer la qualité de l’enseignement supérieur et universitaire au pays. ” Les antivaleurs qui ont longtemps miné le secteur, seront bannies. Des mesures rigoureuses sont en train d’être prises pour nettoyer toutes les brebis galeuses dans le secteur. Nous allons remettre tout sur les rails. Le laisser-aller a trop duré », a-t-il tonné.

Dévoilant son ambition de replacer dans deux ou trois ans cinq ou six universités congolaises sur la liste de 50 meilleures universités d’Afrique, le patron de l’ESU est revenu sur quelques réformes encouragées par son département. Le cas par exemple du système Licence Master et Doctorat.

D’après lui, le système LMD déjà instauré dans plusieurs établissements supérieurs, fonctionne parfaitement. « Il y a beaucoup d’établissements privés congolais qui organisent déjà dans toutes les filières le système LMD et ça marche. J’ai personnellement visité l’université nouvel horizon à Lubumbashi, l’université de Kinshasa et l’ISTA, je vous affirme que tout se passe bien », a-t-il indiqué.

Le ministre de l’ESU a fait savoir que le système LMD permettra aux étudiants congolais d’être considérés à l’étranger. « C’est une réforme du gouvernement qui a été adopté à travers la loi cadre de 2014 et on a pas le droit de reculer. C’est pour le bien de nos enfants. Ce système nous permet d’embrasser la professionnalisation. Nos entreprises ont besoin des gens une fois sortis de l’Université, qu’ils soient capables de travailler. Grâce au système LMD, un licencié qui vient de la RDC avec ses 5 ans, il est considéré comme un bachelier de trois ans lorsqu’il va à l’étranger. Nous avons estimé avec tous les acteurs de l’ESU que l’organisation de la LMD était opportune », a-t-il renchéri.

Sandra Kagaba/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some

À la Une

Ituri : Peine de mort et radiation de l’armée pour des militaires impliqués dans la vente d’armes aux miliciens !

Published

on

La cour militaire de l’Ituri a rendu son verdict, ce vendredi 27 mai, dans le procès ventes d’armes et munitions aux groupes armés dans la province de l’Ituri.

Parmi les 15 prévenus poursuivis pour association des malfaiteurs, participation aux mouvements insurrectionnels et crime de guerre par meurtre, 13 ont été condamnés et 2 autres acquittés pour insuffisance de preuves.

Sur la liste des condamnés, on y retrouve 8 militaires FARDC dont 3 officiers. Ils sont condamnés à des peines de mort et sont radiés définitivement de l’armée. Parmi eux, le lieutenant-Colonel Kalegamire Marcel.

Afoyo Deogratias et Makusi Lotsove, deux autres civils poursuivis pour les mêmes faits, ont également été condamnés à des mêmes peines.

Bénéficiant de circonstances atténuantes, les prévenues Biwaga et Michiline Yenga ont toutes deux écopé de 10 ans de service pénale principale et sont sommées au payement de 250 000 FC de frais d’instance.

Ces condamnés, désormais locataires officiels de la prison centrale de Bunia, disposent de 5 jours pour interjeter appel.

Cependant, sur la liste des acquittés, l’on retrouve un officier militaire et un civil. Il s’agit du major Ngoy Kabulo et le taximan Muloko Bongi Dieudonné dont la moto sera aussi restituée.

Un arrêt de la cour salué par certains habitants de la ville de Bunia. Nombreux estiment que la poursuite des audiences contre les personnes impliquées dans l’insécurité en Ituri et leur condamnation serviront d’exemples pour les autres qui pourront éventuellement s’engager dans cette pratique.

A signaler que ce procès très médiatisé a été ouvert depuis le 25 avril 20220.

Verite Johnson/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising

K-WA Advertising