Connect with us

À la Une

RDC : lancement ce lundi à Nkamba des activités du centenaire de l’église Kimbaguiste

Published

on

C’est une double célébration, ce lundi 12 octobre 2020 à la ville sainte de Nkamba/ Nouvelle Jérusalem située dans le territoire de Mbanza-Ngungu dans la province du Kongo Central.

Premièrement, les fidèles de l’église Kimbaguiste se souviennent de la mort de Simon Kimbangu, décédé dans l’ex Élisabethville ( actuelle Lubumbashi) et considéré par ses fidèles comme un envoyé Spirituel de Dieu.
Deuxièmement, ce sont les 69 ans d’âge de l’actuel Chef Spirituel et Représentant légal de l’église de Jésus-Christ sur la terre par son envoyé spécial Simon Kimbangu (EJCSK), Son Éminence Simon Kimbangu Kiangana.

À cette occasion, plusieurs activités sont
prévues ce lundi 12 octobre 2020 à Nkamba, notamment l’allocution du Chef Spirituel. La particularité de cette double célébration de 2020, ont confié les organisateurs, est le lancement des préparatifs des activités commémoratives du centenaire de cette église prévues, sauf changement de dernières minutes, le 06 avril 2021. Il sera probablement question lors de ce centenaire, la présentation du bilan jugé positif mais aussi le travail qu’elle a fait pendant un siècle, depuis sa fondation le 06 avril 1921.

Dans le même registre, note-t-on, cette église peut se féliciter pour le travail déjà réalisé au niveau de la construction de la nouvelle Jérusalem, avant, a-t-on appris, la finalisation des bureaux administratifs, l’achat du bateau de pêche, la construction d’autres résidences et tant d’autres projets encore en boîte.

Nkamba, Nouvelle Jérusalem, matérialisation de la prophétie de Simon Kimbangu

Rappelons-le, le temple de la ville sainte, Nkamba est l’accomplissement de la prophétie faite par Simon Kimbangu Fondateur de cette église avec comme objectif de rendre hommage aux 37.000 familles kimbanguistes déportées entre 1921 et 1957. Elle est donc pour les Kimbaguistes, le principal haut lieu de Spiritualité. Il est parmi les plus grands au monde et construit entièrement avec les fonds des kimbanguistes mais aussi avec l’aide d’un bon nombre de bienfaiteurs.

MUAMBA MULEMBUE CLÉMENT, Envoyé Spécial de CONGOPROFOND.NET À NKAMBA/KONGO-CENTRAL


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Gestion de la Direction générale des recettes du Kasaï Central «DGRKAC» : La Commission Kayombo dédouane le gouverneur sortant John Kabeya de l’enquête

Published

on

La gestion du gouverneur sortant du Kasaï Central, John Kabeya Shikayi, n’a pas fait l’objet d’une enquête de l’Assemblée provinciale. C’est ce qu’a révélé le député provincial Bob Kayombo, président de la Commission spéciale mise en place par l’organe délibérant du Kasaï Central pour enquêter sur la gestion de la Direction générale des recettes du Kasaï Central, «DGRKAC». Il l’a dit dans une interview accordée à la presse au lendemain de l’adoption des recommandations issues de cette enquête, le vendredi 14 Juin.

D’après cet élu de Kazumba, le travail effectué par sa Commission a été sapé. Bob Kayombo s’indigne de constater que les responsables directs cités dans son rapport ne soient pas mis en justice et parle d’un acharnement de certains élus provinciaux sur la personne de John Kabeya Shikayi.

” L’enquête que nous avons menée ne concerne nullement la gestion du Gouverneur Kabeya. J’ai été sidéré, séance tenante, de voir certains députés provinciaux citer le Gouverneur sortant et estimer qu’il soit déféré devant la justice pour des raisons que j’ignore jusqu’à présent. Mes regrets c’est de voir les dirigeants de la DGRKAC que nous devrions blâmer être blanchis pour des raisons inavouées. Mais les gens qui n’ont même pas fait objet d’une enquête soient assimilés aux gestionnaires directs de la DGRKAC. Nous n’avons pas enquêté sur la gestion du gouverneur Kabeya…”, explique-t-il sous un ton fort.

Concernant la gestion de la DGRKAC qui a fait l’objet de l’enquête de sa Commission instituée par la Première institution du Kasaï Central, le député Bob Kayombo s’est indigné des révélations recueillies lors de cette enquête et met plutôt en cause l’équipe dirigeante de cette régie financière provinciale.

On ne peut pas accepter que notre seule source de revenus soit dirigée avec légèreté et amateurisme. Nous avons constaté un dysfonctionnement dans l’appareil de gestion de cette régie, commençant par la Direction générale jusqu’aux agents commis aux postes de péages. Nous sommes allés sur terrain, où les agents se servent à souhait les fonds de l’État. Il y a eu exactement des détournement sûrement, les fonds perçus dans les centres Kazumba et Luiza n’ont pas été tracés.”, martèle-t-il.

Pour rappel, c’est après son départ de Kananga, chef-lieu de la province du Kasaï Central le 30 avril passé, qu’un cafouillage a été constaté dans la gestion de la régie financière entretenue, d’une part, par le ministère provincial des Finances, les responsables de la DGRKAC et le gouverneur ad intérim.

J.M.(C.P.)/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte