Connect with us

À la Une

RDC: la veuve du général Kahimbi a passé nuit à la prison de Makala

Published

on

Dans un communiqué parvenu à CONGOPROFOND.NET, la Fondation Bill Clinton pour la Paix( FBCP) informe l’opinion tant nationale qu’internationale que la veuve du défunt Général Delphin Kahimbi, Madame Nkoy Okale Brenda, et sa tante Mando Pila Scholastique, sont actuellement détenues à la Prison Centrale de Makala. Elles y ont été acheminées depuis le mercredi 9 juin 2021 vers 17h30.

Précisant qu’elles ont été embarquées par une Jeep militaire numéro FARDC 778 .05. 18 appartenant à la police militaire, la FBCP rapporte que c’est sur plainte d’un certain Pitschou contre Madame Nkoy Okale Brenda sur un dossier lié à la vente d’une parcelle. Quant à sa tante Mando Pila Scholastique, elle est accusé de tentative de fuite. ” Cependant, cette dernière a été arrêtée chez elle à la maison…”, précise la FBCP.

Pour cette ONG des droits de l’homme, toutes ces raisons sont des manoeuvres dilatoires inspirées par la Justice militaire.

Ayant contacté le procureur près la Grande instance de Kinshasa/Gombe, les activistes font savoir que celui-ci a confirmé que ce dossier n’a rien à voir avec la mort du feu général Delphin Kahimbi. Lui-même rappelle qu’il avait d’ailleurs signé l’acte de libération de certains prévenus jugés dans le procès sur la mort du général Kahimbi.

Sommé toute, la FBCP demande la libération sans condition de Mme Brenda Lokale et sa compagne d’infortune.

Pour rappel, tous les prévenus au procès du meurtre du général Delphin Kahimbi ont été acquittés. Dans son verdict rendu lundi 7 juin 2021 à la prison centrale de Makala à Kinshasa, le Tribunal de grande instance dit n’avoir retenu aucune charge contre eux.

En l’absence de preuve matérielle sur le meurtre de l’ancien chef de renseignements militaires des Forces armées de la RDC (FARDC), le Tribunal de grande instance avait déclaré la veuve du général Delphin Kahumbi et tous les autres prévenus libres.

Débuté le 3 mai 2021, le procès du général Kahimbi retrouvé mort dans sa résidence le 28 février 2020, s’est clôturé sans que la justice n’ait élucidé les circonstances de cette disparition.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET