Connect with us

À la Une

RDC: la DYNAC s’active dans la recherche de la cohésion sociale et l’unité nationale

Published

on

La Dynamique communautaire pour la cohésion et le développement, une structure réunissant à son sein plus de 500 organisations de la Société civile, sensibilise différentes couches de la population sur le cohésion sociale et le vivre ensemble au sein de la communauté congolaise.

Lancée depuis la province du Nord-Kivu, elle active ses batteries pour la cohésion sociale et l’unité nationale en RDC.

“Le Cadre de concertation de la société civile et la Dynamique communautaire pour la cohésion sociale et le développement, ont décidé de lancer cette campagne afin de revenir sur les fondations de la cohésion, de rappeler aux uns et aux autres leurs rôles, de les responsabiliser aux besoins de cette cohésion qui est le soubassement du développement durable”, a dit Nicolas Kyalangalilwa, coordonnateur national de la DYNAC-RD, une structure mise en place pour des solutions tant politiques que sociales.

“La dynamique est née de ce contexte que 62 ans plus tard, nous avons des problèmes de cohésion et comme vous le savez, s’il n’y a pas de cohésion nationale, il n’y a pas de développement”, renchérit Nicolas Kyalangalilwa.

Des organisations féminines adhérent déjà à l’idée de la cohésion

 

“Le fait d’avoir associé la femme, est une grande avancée et a une grande importance. Pour ce qui concerne la cohésion nationale, si elle parvient à mettre sa contribution pour ce qu’on veut faire, ce qu’on veut avoir, comme cohésion, unité et solidarité entre les organisations de la société est d’une importance capitale”, indique Grâce Maroy Mwanamke Kesho.

Les communautés joueront un rôle majeur dans l’unité nationale.

“Si aujourd’hui, nous devons avoir un changement d’approche pour que la province du Sud-Kivu puisse arriver à son développement, c’est une action que nous encourageons. Le Barza intercommunautaire est prêt à travailler”, se réjouit Musole Maharaza, Barza coordonnateur du Barza intercommunautaire.

Déjà des responsables des communautés et membres de la société civile ont rejoint le processus de la cohésion sociale et l’unité nationale après leur sensibilisation.

“Nous allons obtenir des engagements à demeurer un État, un peuple avec intérêt commun parce qu’il nous faut de l’unité nationale”, motive Patient Bashombe, président du cadre de concertation de la société civile en RDC.

 

Shukuru Ntwali/CONGOPROFOND.NET