Connect with us

À la Une

RDC/Kwango : le gouverneur Peti-Peti nomme des membres des cabinets de ses ministres, la CRD indignée !

Published

on

Les dernières nominations des membres des cabinets des ministres provinciaux ont amené une nouvelle vague de critiques et de mécontentement contre le gouverneur de la province du Kwango, Jean-Marie Peti-Peti.

Cette fois, c’est un autre parti politique qui vient de lâcher sa colère. Il s’agit de la Convention pour la République et la Démocratie( CRD) du député national Mboso Nkodiampwanga.

Ce parti s’est retenu auparavant, alors que l’ABG de Jonathan Wata et d’autres partis politiques se sont plaints en marge de nomination des membres du gouvernement ou de la Direction provinciale des recettes du Kwango ( DPRK). De bonnes langues ont fait croire à Kenge que le patriarche voulait regarder à distance la marche de la province du Kwango par ses nouveaux responsables.

Cependant, Mboso n’a pu retenir trop longtemps sa colère, et il a lâché. Par la bouche de son secrétaire général adjoint, Diahoya Netuhola Jeancy, la CRD se dit en colère envers le gouverneur de province du Kwango. Elle lui reproche d’avoir procédé à la nomination des membres des cabinets des ministres provinciaux sans consulter au préalable lesdits ministres.

Dans un post balancé dans les réseaux sociaux, le secrétaire général adjoint de la Crd s’en prend rigoureusement à Peti-Peti. Pour lui, « la CRD n’acceptera jamais que ce dernier impose à ses ministres provinciaux des membres de cabinets… ». Il estime que cet acte (nomination des membres des cabinets ministériels, NDLR) est contraire aux usages et coutumes démocratiques.

Dans sa déclaration laconique sur WhatsApp et dont authentification a été confirmée à CONGOPROFOND.NET, le SGA de Crd fait savoir que le gouverneur du Kwango abuse de la patience de son parti. Pour lui, « le gouverneur du Kwango manque des considérations à l’égard de ses partenaires politiques qui l’ont hissé à la tête de la province ».

Comme on peut s’y attendre, le parti de Mboso Nkodiampwanga ne veut rien laisser passer. Dans la déclaration signée par son SGA, on peut lire : « … la CRD instruit ses représentants à ce gouvernement provincial, donc les ministres provinciaux, membres de la CRD, à ne pas prendre acte de cet arrêté de nomination controversé qui du reste constitue une provocation ».

Visiblement prise sous colère, la déclaration se conclue par une prise de position qui inaugure une désunion entre le gouverneur Peti-Peti et l’un de ses partenaires : « Le gouverneur de cette province tient à imposer son diktat dans cette partie de la République mais la CRD ne soutiendra pas une telle politique qui risque de compromettre l’avenir de ce partenariat ».

Emile YIMBU/CONGOPROFOND.NET

%d blogueurs aiment cette page :