Connect with us

À la Une

RDC/Kwango: le député Mukenzi Komina ne croit pas à la pauvreté de sa province

Published

on

 

La problématique du développement de la province du Kwango se pose avec acuité. Les langues se délient, et la question se pose sur toutes les lèvres. Qu’est-ce qui bloque le développement de cette province ? Que faire pour développer la province du Kwango ? Est-elle vraiment pauvre ? Un éventail de questions qui se posent actuellement.

 

L’heure a-t-elle sonné pour cette province, car la façon dont le problème se présente donne lieu à une prise de conscience des problèmes qui menacent le Kwango ou laisse présager un futur décollage.

Mukenzi Komina Odoras, élu provincial du territoire de Kasongo-Lunda, pense que le développement de la province du Kwango repose sur son infrastructure routière.

 

 

 

Lors d’un entretien avec CONGOPROFOND.NET, ce député a fait savoir que la province du Kwango est très enclavé. Il a signalé que, par rapport à la route nationale qui mène vers Kikwit (province du Kwilu), le Kwango est situé à l’extrémité. “La totalité de la province du Kwango demeure inaccessible par route”.

 

Insistant sur les possibilités de développer le Kwango, Mukenzi Odoras plaide en faveur de l’ouverture des routes de désertes agricoles. Il croit fermement que la création ou l’entretien des routes est un moteur de développement de la province du Kwango. Il estime que l’exécutif provincial n’a pas de solution magique à imaginer : “avec le cantonnage manuel, le Kwango aura du coup des routes de dessertes agricoles et cela développera cette province”, renseigne-t-il. “Question d’avoir de bonnes personnes à sa tête”.

 

 

 

Il réfute l’idée véhiculée par les politiciens, selon laquelle la province du Kwango serait pauvre. “Je ne soutiens pas cette thèse”, gronde-t-il. “Au contraire, la province du Kwango est très riche. Nous avons des minerais. Le Kwango, depuis la colonisation, est une reserve non encore exploitée. Mais le Kwango est une province à vocation agricole; il suffit de mettre en valeur nos routes de dessertes agricoles, et c’est parti”.

 

 

L’élu de Kasongo-Lunda pense que la province du Kwango souffre de ses hommes. C’est son problème majeur, pense-t-il. Au regard des défis auxquels la province fait face, il souhaite que le prochain gouverneur du Kwango soit un homme soucieux et amoureux de cette province. “Le candidat doit avoir un bon profil. Il doit défendre un bon projet de société. Ce doit être un travailleur, entreprenant et actif. Nous ne voterons pas un paresseux, un voleur”, prévient-il.

 

Bref, l’ honorable Mukenzi Komina Odoras croit en le développement du Kwango, mais seulement possible avec de bonnes personnes.

Émile Yimbu/CONGOPROFOND.NET

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

%d blogueurs aiment cette page :