Connect with us

Actualité

RDC/Kinshasa : La Fondation « Totiana Maboko » offre des formations gratuites aux plus démunis

Published

on

La Fondation  » Totiana Maboko », initiée par l’adoratrice Francine Lusamba Mpinda, milite depuis peu dans la formation des jeunes et des plus démunis en vue de leur permettre d’être plus indépendants et plus autonomes en assurant leurs propre auto-suffisance alimentaire.

Parmi les formations organisées, il y a notamment la coupe et couture, l’esthétique, l’informatique, le cinéma et le théâtre, la prise des vues et des sons et les langues (Français et anglais).

Qu’est ce qui lui a motivée à créer cette fondation? La coordinatrice Francine Lusamba explique: « La jeunesse congolaise a vraiment besoin d’appui pour être utiles à la société. Pendant la campagne, nous avons constaté combien notre jeunesse a soif d’un nouveau départ et afin de prendre sa vie en main en vue de sortir de la mendicité, du banditisme et de la prostitution. À ces jeunes, je dis de ne pas baisser les bras et de continuer à espérer en un avenir meilleur car tous les jours ne se ressemblent pas ».

Puis d’ajouter:  » Et il y en aura qui apportera le changement dans leur vie et pour cela il faut se préparer au travers des formations comme les nôtres, surtout qu’elles sont données gratuitement. »

Francine Lusamba demande aux autorités de soutenir ces genres d’initiative pour apporter de l’aide aux populations directement.

« Aux autorités de mon pays, je dirai que les organisations comme la nôtre ont un grand besoin de soutien financier et des matériels pour pouvoir aider la population au travers des formations comme le faisons. Et qui donnent accès à l’emploi aux plus démunis. Ce soutien nous permettra de pouvoir payer les professeurs qui ont accepté de donner des formations gratuites , signe d’amour pour la population, » implore Francine Lusamba.

À la question de savoir qui est Francine Lusamba, l’interessée répond: « Francine Lusamba Mpinda, je suis chantre de l’Eternel, née et grandie à Kinshasa. C’est dans le souci d’aider l’autre et par amour pour mon pays que j’ai accepté d’écouter la voix du Seigneur en créant cette structure qui est la fondation Totiana Maboko . Dans le but de donner un sens à notre jeunesse congolaise. »

La fondation se distingue aussi dans la sensibilisation et la distribution des masques et des gants pour la lutte contre la propagation du coronavirus.

Bishop Mfundu/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some

À la Une

ESPT/Dossiers « Clé de répartition des frais scolaires et les 10% alloués aux bureaux gestionnaires »: Le ministre Mbutamuntu réagit !

Published

on

Le ministre provincial en charge de l’Éducation de la ville de Kinshasa, Charles Mbutamuntu Lwanga, réagissant aux deux articles publiés par CONGOPROFOND.NET en date du 27 septembre 2022, sur la pratique de la clé de répartition des frais scolaires et les 10% alloués aux bureaux gestionnaires, contestés par les enseignants du réseau protestant, évoque son souci de renforcer la supervision contre les structures spécialisées avec les « Anti-valeurs ». Nous publions in extenso sa lettre parvenue à notre rédaction par le canal de sa cellule de communication.

Kinshasa, le 29 septembre 2022

Au responsable de Congoprofond.net

Objet: Droit de réponse

Monsieur le responsable de Congoprofond.net,

Votre média en ligne a publié, en date du 27 septembre 2022, deux articles épinglant principalement le Ministre Provincial de l’Éducation/Ville de Kinshasa, Son Excellence Charles Mbutamuntu.

Le premier avait comme titre « EPST/Pratique de la clé de répartition : Charles Mbutamuntu passe outre les instructions de Tony Mwaba »; tandis que le second était intitulé « Epst: les 10% alloués aux bureaux gestionnaires par Charles Mbutamuntu contestés à Kinshasa »*.

Deux articles publiés le même jour, ce qui frise un acharnement pur et simple à l’égard d’un membre de l’Exécutif provincial dont la compétence et les prouesses ne sont plus à démontrer.

Pour votre gouverne, il n’ y a jamais eu violation des instructions du Ministre national Tony Mwaba, concernant la clé de répartition. Le souci pour nous est de renforcer la supervision contre les structures spécialisées avec les Anti-valeurs.

La première des choses à savoir est que le Ministre national n’avait jamais fixé les frais d’appui aux besoins des enseignants. Ces frais ont été fixés par l’Arrêté de Son Excellence Monsieur le Gouverneur, conformément au souci du Ministre national de soulager les enseignants du secondaire, et en attendant que le Gouvernement de la République concrétise les efforts déjà en cours pour améliorer les conditions de vie des enseignants.

Dans le souci de mettre fin aux antivaleurs et traquer les réseaux mafieux, Son Excellence Monsieur le Gouverneur a mis en place, dans son arrêté portant fixation des frais, une commission de suivi chargée de renforcer la supervision contre les ennemis de la gratuité. Et depuis le début de l’année, plusieurs réseaux sont démantelés et les mafieux ont peur. Pour soutenir le fonctionnement des comités de suivi (enseignants assis), la Commission urbaine avait levé deux options, notamment la contribution des écoles privées et le fonctionnement.

Il convient de souligner que pour concrétiser la vision du Chef de l’État, pilotée par le Warrior Tony Mwaba, le pourcentage des frais affectés à l’appui des enseignants est passé de 80% l’année passée à 90% cette année. Nos amis syndicalistes des écoles protestantes ne le savent peut-être pas, car Son excellence Charles Mbutamuntu avait prévu de les rencontrer pour échanges, après l’avoir fait avec les Catholiques. Les 10% affectés à l’appui des bureaux gestionnaires dans leur travail de supervision soutiennent la lutte contre les antivaleurs.

Je vous remercie de publier ce droit de réponse dans son intégralité pour éclairer la lanterne de l’opinion.

Lefils MATADY, Coordonnateur/Cellule de Communication

Ministère provincial de l’Éducation/Kinshasa


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising