Connect with us

À la Une

RDC/Kindu: les victimes du déraillement du train toujours en attente de l’assistance du gouvernement

Published

on

Environ 14 personnes ont perdu leurs vies dans un déraillement d’un train l’après-midi du vendredi 9 novembre 2018 à Samba, un village situé à 18 kilomètres de Kadongo dans la province du Maniema.

Le train quittait Kindu pour Lubumbashi, chef-lieu de la province du Haut-Katanga, mais le déraillement avait eu lieu à 18 kilomètres de Samba, territoire de Kasongo, province du Maniema à la limite avec le territoire de Kongolo dans la nouvelle province du Tanganyika.

Selon Henri MUNDEKE, curé de la paroisse catholique de Samba du Diocèse de Kindu – Maniema, le vendredi les corps de plus de 14 personnes ont été retrouvés après cet accident.

Lieu d’accident

” En attendant la dernière évolution de la situation, nous avons enregistré 14 morts jusqu’à la soirée du vendredi et 18 blessés dans le déraillement du train communément appelé KAMBALEMBELE, chargé de transporter les voyageurs”, a laissé entendre ce prélat catholique.

Pour sa part, le responsable de la Société Nationale de Chemin de fer du Congo( SNCC/Kindu) parle plutôt de 6 morts.

” A l’heure où nous parlons, le rapport des services habilités nous parle de 6 morts et 18 blessés”, a-t-dit à CONGOPROFOND.NET

Notons que certains témoins ont indiqué que le nombre pourrait s’alourdir vu l’état dans lequel se trouvaient les blessés transportés à l’hôpital. Dans l’entre-temps,
des recherches se poursuivent depuis le vendredi 10 novembre pour retrouver des passagers coincés ou d’autres blessés.

Rappelons qu’un total de 5 wagons ont déraillé de ce train qui transportait les passagers de Samba à Lubumbashi.

Les mêmes sources précisent que les victimes de ce déraillement du train attendent toujours l’assistance du gouvernement qui n’est pas toujours arrivée. Jusqu’ici, les quelques petites assistances visibles sont l’œuvre du diocèse de Samba pour évacuer les blessés.

Shukuru Ntwali/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Kasumbalesa : La décision du chef Kombo contre la communauté Kasaïenne levée, pari gagné pour le député national Anaclet Kabeya

Published

on

Le chef du groupement de Kombo, secteur de Balamba, territoire de Sakania, vient de mettre un terme aux décisions prises contre la communauté kasaienne vivant dans sa juridiction. Celle-ci interdisait l’enterrement des Kasaïens au cimetière de Kasumbalesa village et la consommation de l’eau de Balamba.

La levée de toutes ces mesures est intervenue ce lundi 27 novembre 2023 grâce à l’implication personnelle du député national Anaclet Kabeya, sous l’accompagnement du représentant du chef de l’État dans le Grand Katanga, Michel KABWE MWAMBA.

C’est la cour royale du chef de groupement Kombo qui a servi de cadre à cet échange a bâton rompu, entre le chef Kombo et la délégation conduite par l’honorable Anaclet Kabeya.

Au nom de la population, toutes les communautés confondues, Anaclet Kabeya a demandé pardon au chef Kombo pour les échauffourées à la base de ces décisions occasionnant plusieurs dégâts matériels importants.

Nous venons, au nom de la population solliciter le pardon du chef Kombo, révoltée par le comportement incivique des certains compatriotes. Nous lui remercions pour la levée de toutes les mesures prises à l’endroit d’une communauté. J’invite la population au respect des autorités coutumières. Faisons la politique dans la tolérance, le président de la République Démocratique du Congo, Félix Antoine Tshisekedi, a besoin de la paix et de la cohésion nationale”, a-t-il martelé.

Dans la nouvelle décision portant la prise des mesures, le chef de groupement de Kombo exhorte la communauté kasaienne au respect du pouvoir coutumier, en insistant sur les conséquences de toutes ces mesures envers les récalcitrants.

Dépêché aussi sur place, le général FARDC EDDY YRUNG KAPEND insiste sur le renforcement de sécurité, tout en condamnant les mesures prises par le chef de groupement Kombo, promet de mettre la main sur toute personne qui marchera à l’encontre des lois de la République.

Joseph MALABA/CONGOPROFOND.NET 


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

K-WA Advertising