Now Reading:
RDC/Kasumbalesa : un ultimatum de 17 jours aux occupants anarchiques des espaces publics
Full Article 2 minutes read

RDC/Kasumbalesa : un ultimatum de 17 jours aux occupants anarchiques des espaces publics

Dans un arrêté signé vendredi 7 juin par l’autorité urbaine de Kasumbalesa, dont congoprofond. net s’est procuré une copie, le maire de la ville, André Kapampa Kamwanya, invite les occupants du parking central et tout restaurant de fortune ou se trouvant dans la servitude, y compris tout staff de vente des boissons fortement alcoolisées et chanvre sur toute l’étendue de la ville de kasumbalesa, pour démolir eux-mêmes leurs propres installations et libérer l’espace.

Dans sa prise de décision, le No 1 de Kasumbalesa, motivé par le souci de sauvegarder le patrimoine de l’État ainsi que préserver la santé mentale et physique humaines.

Toutefois, les concernés ont jusque le 20 juin pour se conformer à la décision, au cas contraire, André Kapampa promet une démolition forcée par la brigade de démolition sans préjudice des poursuites judiciaires à l’endroit des contrevenants.

En réaction, les concernés, à l’instar des cambistes qui opèrent dans cette zone, appellent l’autorité provinciale à bien mûrir sa décision, car les consequences qui en découleront seront néfastes, a dit à congoprofond Sylvain Yona qui sollicite un délai plus raisonnable.

Joint au téléphone, le député national élu de Sakania, Anaclet Kabeya, appelle la population au calme, car il est en pourparlers avec le maire intérimaire de la ville de Kasumbalesa afin de trouver une issue qui n’énerve aucune partie.

 

JOSEPH MALABA KASONGA congoprofond.net( KASUMBALESA)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

code

Input your search keywords and press Enter.
%d blogueurs aiment cette page :