Connect with us

À la Une

RDC/Journée des Nations-Unies: les casques bleus dans l’arène de l’environnement à l’Institut Mokengeli de Lemba

Published

on

Au cours d’un briefing avec la presse, ce lundi 22 avril à Goma, dans le Nord-Kivu, le coordonnateur provincial du programme élargi de vaccination (PEV), le Docteur Stéphane HANS BATEYI, a annoncé que 930.000 enfants sont attendus pour la campagne de vaccination contre la poliomyélite, qui démarre ce mercredi 24 avril dans 17 zones de santé de la partie Sud de la province du Nord-Kivu.

La province compte en tout 34 zones de santé, selon le Docteur Stéphane HANS BATEYI. Cependant, assure-t-il, seules les 17 zones de santé, situées dans la partie Sud de la province, bénéficieront de cette campagne ; le grand nord étant actuellement confronté à une grave épidémie de la maladie à Virus Ebola.

Les 17 zones de santé restantes pourront cependant bénéficier à leur tour d’une campagne de vaccination similaire, une fois les risques liés à l’épidémie d’Ebola écartés.

Chaque année, le ministère de la Santé et ses partenaires organisent des campagnes de vaccination pour les enfants de 0 à 59 mois, afin de renforcer leur immunité.

« Chaque année en principe, il y a des enfants qui naissent, il y a également la vaccination systématique qui continue dans le pays et dans la province en particulier, mais depuis un certain temps, on a constaté que les cathodes pour l’éradication de la poliomyélite ont connu des contres performances », a souligné le Docteur Stéphane HANS BATEYI.

Et pour y faire face, la RDC a opté pour des campagnes de vaccination de masse, « sous forme de journées nationales de vaccination ».

« Ailleurs, dans d’autres provinces, on a commencé. Mais pour le cas du Nord-Kivu, on a recalé pour des raisons beaucoup plus techniques. Nous allons commencer durant trois jours notre campagne de vaccination contre la poliomyélite ce mercredi 24 avril et lancement officiel interviendra le jeudi 25 avril avec le déploiement sur terrain des vaccinateurs. Ces derniers passeront de porte à porte », a-t-il expliqué.

Le coordonnateur provincial du PEV a saisi l’occasion pour faire l’état des lieux de la maladie en RDC.

Selon lui, la poliomyélite est en train d’être éradiquée, aucun cas de poliovirus sauvage n’ayant été signalé depuis un certain temps.

Le Dr HANS BATEYI invite les parents à collaborer avec les vaccinateurs pour le bien de leurs enfants.

En cas d’absence de leur domicile, il les invite à confier leurs enfants à une tierce personne qui veillera à ce qu’ils reçoivent le vaccin.

La campagne de vaccination durera 3 jours, avec une possible récupération le dimanche pour retardataires.

Dalmond Ndungo/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

À la Une

Or: Remplacements des réserves et nouvelles opportunités pour sécuriser le programme de KIBALI étalé sur plus de 10 ans

Published

on

La plus grande mine d’or d’Afrique, Kibali, est sur la bonne voie pour le remplacement de ses réserves réduites par l’exploitation en 2022, tandis que de nouvelles opportunités de croissance soutiendront également son plan d’affaires étalé sur plus de 10 ans et son statut de l’un des actifs de niveau 11 de Barrick Gold Corporation.

Le président et président directeur général de Barrick, Mark Bristow, a déclaré à la presse aujourd’hui que le gisement prolifique KCD de Kibali continuait d’offrir de la valeur supplémentaire vu que le forage actuel est axé sur la conversion des ressources en réserves et sur l’exploration des filons qui sont encore ouverts en profondeur. En outre, les cibles de Mengu Hill, Ikanva et Gorumbwa présentent le potentiel nécessaire pour renforcer le portefeuille souterrain de Kibali.

« Kibali est une opération très rentable avec ses trois centrales hydroélectriques de classe mondiale qui couvrent la majeure partie de ses besoins énergétiques. Elles seront suppléées par une nouvelle centrale solaire de 17MW qui, une fois achevée en 2025, fera passer la part des énergies renouvelables dans les sources énergétiques de la mine de 81% à 93%, » a déclaré Bristow.

Les références écologiques de Kibali comprennent également la réduction continue des eaux douces provenant de la rivière Kibali et un programme de reboisement qui, à ce jour, a permis de planter plus de 10,000 arbres. La mine poursuit son programme d’appui à la conservation de la biodiversité au Parc National de la Garamba en RDC, avec la réintroduction des rhinocéros provenant d’Afrique du Sud. Les 16 premiers rhinocéros sont attendus à Garamba d’ici la fin du deuxième trimestre de cette année et seront suivis de 60 autres au cours des trois prochaines années.

Conformément à la politique globale de Barrick consistant à employer et à promouvoir les ressortissants du pays hôte, Arthur Kabila a été nommé premier directeur général congolais de Kibali. Depuis l’année dernière, huit autres postes clés de direction et techniques sont désormais occupés par des Congolais.

 

Tshieke Bukasa/Congoprofond


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising