Connect with us

À la Une

RDC/Ituri : le président l’Assemblée provinciale fait fi de l’avis du chef de l’État

Published

on

Le feuilleton “Bamanisa” se poursuit allègrement à la veille de la fête de Nativité où, généralement, les protagonistes observent une pause en vue de célébrer Christ qui nait et apporte la paix.

En effet, ce lundi 23 décembre 2019, le président de l’Assemblée provinciale de l’Ituri a adressé un courrier au gouverneur Jean Bamanisa lui demandant de démissionner, maintenant ainsi la motion de défiance contre ce dernier. Cette notification, convient-il de souligner, intervient malgré la convocation de ce dernier à Kinshasa et la position exprimée par le Chef de l’Etat lors de son discours à la nation à travers le Congrès. Le numéro 1 des Congolais, rappelle-t-on, avait fustigé les motions de défiances initiées dans les provinces en conflit comme l’Ituri. Malgré le séminaire de recadrage organisé par le gouvernement, le président de l’Assemblée provinciale de l’’Ituri maintient sa position, défiant donc le Chef de l’État.

Lors de son adresse à la nation le président de la République avait pourtant été clair :

« L’effervescence observée ces derniers jours avec le foisonnement de motions de défiance au niveau des provinces m’inquiète sérieusement. Cela constitue les germes de déstabilisation des provinces. Cela devient encore plus grave quand ça porte sur des provinces à problèmes sécuritaires.

Comment, dans ces conditions, deux mois seulement après la mise en place de ces institutions, faire face aux défis de leur stabilité ? Tout en invitant les animateurs des institutions provinciales tant au niveau législatif qu’au niveau exécutif d’observer leurs prérogatives dans le respect des lois de la République, ils doivent s’abstenir de tout acte qui puisse bloquer le bon fonctionnement des provinces”, avait indiqué le président de la République Félix Antoine Tshisekedi.

Alors comment expliquer que le président de l’Assemblée provinciale puisse envoyer une note faisant fi des recommandations du président de la République ?

La note indique pourtant :

« Après votre refus manifeste de vous présenter pour répondre à la motion de défiance initié contre vous, ayant abouti au vote, dont 27 pour et zéro contre et une abstention, vous êtes appelé à déposer votre démission à son excellence Monsieur le président de la République ‘, chef de l’Etat dans le délai de la loi », explique le document.

Une lettre envoyée, après interprétation le 16 décembre dernier de la cour d’appel de l’Ituri, faisant fonction de la cour administrative d’appel, qui a donné raison au gouverneur en interprétation du délai de 48 heures lui fixé par l’Assemblée Provinciale. Le gouverneur Bamanisa avait sollicité le renvoi à 24 heures de sa convocation pour lui permettre de mieux organiser sa défense et lui permettre de clôturer la première conférence sur l’énergie le même jour. Un renvoi réfusé par l’Assemblée Provinciale de l’Ituri.

De retour en Ituri, le Président de l’Assemblée Provinciale ne tient compte ni de l’avis de la justice encore moins du Président de la République Félix Antoine Tshisekedi.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET