Connect with us

À la Une

RDC: désormais investis gouverneurs, au travail messieurs !

Published

on

 

Les défis qui attendent les nouveaux gouverneurs investis depuis ce jeudi 2 mai sont immenses.

Sur le plan politique, ils devront renforcer la réconciliation nationale après les élections qui ont divisé jusqu’ici leurs concitoyens; ils devront confirmer la démocratie dans leurs provinces; consolider la paix, sécuriser le territoire national et stabiliser les institutions… et surtout promouvoir le changement des mentalités, prôné par le Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi.

Point n’est besoin d’épiloguer sur les défis de construction et réhabilitation des infrastructures
(routes, rails, ponts), la création d’emplois (qui passe par les investissements), l’éducation (les écoles et les universités sont à reconstruire et construire ), l’eau et l’électricité, et enfin, la santé. Tout cela doit se faire dans la transparence. Bref, les populations, leurs administrés, doivent sentir le «changement» dans la gestion de la cité.

Désormais investis, les gouverneurs ne devraient pas perdre leurs temps dans des ripailles au risque de dilapider le peu de moyens encore disponibles.

En somme, leur seul objectif, à dater de ce jour, devrait être le soulagement de souffrance de leurs populations. Le peuple d’abord !

23 investis, zéro femme !

Conformément à l’article 80 de la Constitution de la République démocratique du Congo (RDC), le président Félix Antoine Tshisekedi a signé une série d’ordonnances portant investiture des gouverneurs et vice-gouverneurs des provinces. Ces décisions ont été officiellement lues sur les antennes de la télévision nationale( RTNC), le jeudi 2 mai 2019.

Ainsi, tous les gouverneurs élus, à l’exception du Nord-Kivu, Sankuru et Maï-Ndombe, vont procéder dans les prochaines heures aux remise-reprises et exercer leur mandat.

Notons que dans le lot des gouverneurs élus et investis figurent Zoé Kabila (Tanganyika), Gentiny Ngobila (Kinshasa), Atou Matubwana (Kongo Central), Jean Maweja Muteba (Kasaï Oriental), Marcel Lenge(Haut-Lomami), Ngbundu Crispin( Mongala), etc.

L’élection des gouverneurs et des vice-gouverneurs pour les provinces du Nord-Kivu et du Mai Ndombe est prévue pour le 30 mai, alors celle du Sankuru n’est pas encore connue pour cause de cacophonie juridico-politique ayant poussé le Chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi, à suspendre le processus électoral dans cette partie du pays.

Il convient de souligner que des anciens gouverneurs tels que Richard Muyej (Lualaba), Bobo Boloko (Equateur) et Atou Matubuana (Kongo Central) ont été reconduits dans leurs fonctions.

Quant à Jean Bamanisa Saidi et Gentiny Ngobila Mbaka, ils ont changé des provinces.

Aucune femme ne figure sur la liste des gouverneurs investis.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET