Connect with us

À la Une

RDC : de la nourriture avariée servie aux travailleurs congolais d’une entreprise chinoise !

Published

on

 

Les travailleurs de CHM SPRL, une entreprise chinoise dont le siège est établi dans la province du Haut-Katanga, à 45km de Lubumbashi sur la route Likasi, précisément à Mabende, accusent leurs responsables de maltraitance et de les exploiter.

 » Ces gens nous font travailler comme des animaux du matin au soir pour un salaire de misère. Ils nous paient 35$ et 50$ sans contrat et sans avantages.
Si tu essaies de revendiquer, ils te foutent à la porte sans autre forme de procès, » déclare dans l’anonymat un des travailleurs de CHM SPRL.

Un autre travailleur accuse les responsables chinois de leur donner de la nourriture avariée pendant les pauses.

« Nous sommes vraiment maltraités.
Nous mangeons de la nourriture expirée à la pause et les chinois n’aiment pas la contestation, » explique un autre toujours dans l’anonymat.

C’est pourquoi, ils lancent un cri d’alarme aux autorités et à l’inspection du travail pour que leurs revendications soient prises en compte.

Bishop Mfundu/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la Une

Présidentielle 2023 : Coup de théâtre, Fayulu se remet dans la course !

Published

on

Dans une adresse faite dans la soirée de ce lundi 25 septembre à Kinshasa, l’opposant Martin Fayulu Madidi, président de l’ECIDE, a fait savoir sa décision de rejoindre le processus électoral en cours en République Démocratique du Congo, en portant la lutte des églises catholiques et protestantes.

D’entrée de jeu, Martin Fayulu a jeté des fleurs aux confessions religieuses et à certains partenaires internationaux pour leur dévouement dans la bataille pour des élections libres, transparentes et crédibles. Ainsi, il a entendu entendu leur appel et celui du peuple congolais.  » Les Congolais espèrent un processus électoral qui va sauver la patrie en danger », a-t-il appuyé.

« Congolaise et Congolais, surtout ne minimisons pas les enjeux des élections constitutionnellement prévues pour la fin de cette année 2023. Toutes les stratégies que développent Félix Tshisekedi et ses acolytes n’ont en réalité qu’un seul but: vider de son sens cette expression qui hante leurs consciences depuis 2018, à savoir , la vérité des urnes », a-t-il lancé.

Puis d’ajouter : « Les chefs des confessions religieuses et particulièrement la CENCO ainsi que les autorités de l’église du Christ au Congo ont compris que ce qui couve dans notre pays, c’est un chaos général aux conséquences apocalyptiques. Ils ont demandé l’audit externe du fichier électoral, ils ont proposé l’audit citoyen du fichier électoral et ils appellent à l’inclusivité du processus électoral, à la proclamation des résultats bureau par bureau afin de rectifier des erreurs du passé et consolider la jeune démocratie congolaise ».

Convaincu que le peuple congolais place un immense espoir dans un nouveau cycle électoral et dans le fait que son choix soit respecté, cette fois-ci, il ne pouvait pas laisser cette bataille des chefs spirituels se diluer dans le flux médiatique sans lui donner plus de relief.

Tout en rappelant que cinq ans après les élections de 2018, la RDC va très mal, Martin Fayulu a, cependant, décidé de conseiller le président Félix Tshisekedi de prendre la mesure de la gravité de la situation et d’arrêter de jouer avec le feu. « Le moment vous est venu de regarder en face la vraie nature des souffrances que vous infligez au peuple congolais, car on ne joue pas impunément et trop longtemps avec un peuple et son destin », a-t-il alerté.

Puis de conclure:  » Toutes les magouilles politiques et toutes les démagogies sont appelées un jour ou l’autre à se briser devant la colère populaire et le sursaut patriotique du peuple ».

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

K-WA Advertising