Connect with us

À la Une

RDC/COVID19 : Tshisekedi instruit l’IGF d’enquêter sur toutes les exonérations et compensations

Published

on

L’Inspection générale des Finances dont les nouveaux animateurs viennent d’être récemment désignés, a été instruite de veiller au contrôle de toutes les exonérations et compensations accordées à ce jour, et qui par ce fait amenuisent les montants des recettes récoltées pour le compte du Trésor Public. Félix Antoine Tshisekedi, président de la République, a lancé cet appel lors de la 40e réunion du conseil des ministres tenue vendredi 17 juillet dernier par vidéoconférence.

Etant donné que les compensations sont interdites dans la loi des Finances 2020, dit Félix Antoine Tshisekedi dans le compte rendu de la réunion, le Premier Ministre a été chargé de veiller à l’application stricte de cette disposition.

Le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi rappelle que la crise entraînée par la pandémie de Covid-19, oblige l’Etat à faire face à des multiples dépenses pour assurer la stabilité socio-économique du pays, mais aussi à garantir la résilience de notre économie au travers d’un soutien public aux investissements.

Pour ce faire, a-t-il fait savoir, l’Etat doit s’assurer de la mobilisation accrue des recettes publiques dans toutes ses composantes, par le canal de ses Régies financières et des Services d’assiette.

En instruisant l’IGF de veiller au contrôle de toutes les exonérations et compensations, notent plusieurs économistes, le gouvernement entend contrôler si les bénéficiaires des exonérations et autres taux réduits des taxes et redevances sont bel et bien des catégories ciblées par la règlementation fiscale et par les dernières mesures d’atténuation des effets néfastes de la covid19 sur l’économie nationale.

MUAMBA MULEMBUE CLÉMENT/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some

À la Une

Le Salon des Médias et du Business ouvert ce jeudi à Kinshasa 

Published

on

C’est sur le thème: « Les médias, un atout pour la croissance des entreprises en RDC » que le Salon des Médias et du Business s’est ouvert ce jeudi 26 au 27 janvier 2023 à l’hôtel Fleuve Congo.

Événement incontournable de la scène des médias, le Salon des Médias et du Business est l’unique salon en RDC qui rassemble toute la presse et les opérateurs économiques pour discuter des possibilités d’une relation gagnant-gagnant.

Ce salon est organisé par l’Association des médias en ligne (MILRDC) en collaboration avec la Fédération des Entreprises du Congo (FEC), avec l’appui technique d’Internews sur financement de l’Union Européenne dans le cadre du projet Medias Indépendants et Innovants (Medias 2I).

Prennent part à cette rencontre, environ une centaine de journalistes, communicateurs et chefs d’entreprises.

L’objectif visé par les organisateurs est double : « d’abord évaluer les avancées de l’écosystème médiatique et son impact éventuel sur la croissance des entreprises du pays et ensuite initier un espace d’échange sur diverses thématiques en vue d’améliorer la relation entre le secteur privé et les médias », a déclaré Noémie Kilembe, directrice adjointe d’Internews.

Durant les deux jours du Salon, les participants prendront part aux echanges à travers quatre panels. Les deux premiers prévus ce jeudi ont tablé sur « la réglementation de la publicité en RDC et son impact sur les revenus des médias »; et aussi « les médias face aux régies publicitaires et GAFAS ».

Pour ce vendredi, le premier panel traitera de la diversification des services et des offres des médias, alors que le deuxième planchera sur la gouvernance et la gestion des médias en tant qu’entreprise.

Ce Salon, convient-il de rappeler, rentre dans le cadre du projet M2I débuté en janvier 2020 et qui s’achève à la fin du mois de janvier 2023.

Déborah Kabuya/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising