Connect with us

À la Une

RDC : Bahati prend acte de sa suspension du FCC et maintient sa candidature au senat

Published

on

 

Modeste Bahati Lukwebo, autorité morale du regroupement politique AFDC et Alliés, a été suspendu pour une durée indéterminée de la plateforme Front Commun pour le Congo (FCC).

C’est la décision prise ce mardi à l’issue d’une réunion des chefs de regroupements politiques qui composent le FCC tenu ce mardi 09 juillet au Rotana Hôtel.

Modeste Bahati Lukwebo maintient sa candidature à la présidence du Sénat en dépit de sa suspension du Front Commun pour le Congo (FCC) et du soutien affiché publiquement par certains députés de son regroupement AFDC-A à Alexis Thambwe Mwamba, choix de Joseph Kabila au nom du Front Commun pour le Congo (FCC).

Bahati Lukwebo

« Mon regroupement a son autonomie juridique pour présenter ma candidature. Le FCC n’a pas de personnalité juridique. De ce côté-là, il n’y a pas à s’inquiéter, le FCC n’a pas de personnalité juridique. Le FCC ne peut même pas présenter des candidats. Les candidats qu’ils vont aligner vont se présenter comme indépendants, pas comme FCC. Nous prenons acte de leur suspension et nous prenons notre autonomie. C’est tout », a t-il déclaré sur un media de la place.

Pour rappel, le FCC a annoncé ce mardi 9 juillet 2019 « l’auto exclusion » de Bahati Lukwebo de la méga-plateforme dirigée par Joseph Kabila. Il lui est reproché le « récidivisme » qui mettrait en mal l’intérêt du FCC.

Bishop Mfundu/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Présidentielle 2023 : A Goma, F. Tshisekedi officialise le départ de la MONUSCO et réaffirme ses engagements pour la Nation

Published

on

Le président de la République, Félix Antoine Tshisekedi, a officialisé le prochain départ de la MONUSCO lors de son discours de campagne devant la population de Goma ce dimanche 10 décembre 2023.

Dans ses propos, le candidat n°20 a insisté sur la nécessité de ne pas confondre la MONUSCO avec les ennemis de la République, tels que le M23 et d’autres groupes armés étrangers. “La MONUSCO va partir, c’est sûr, nous sommes en pleine discussion, mais ne la confondez pas avec le M23. Elle n’est pas notre ennemie”, a souligné Félix Antoine Tshisekedi, candidat à sa propre succession aux élections du 20 décembre 2023.

Au cours de son meeting de campagne, le président a réitéré son engagement à poursuivre les actions entamées, notamment en mettant fin à l’invasion du groupe terroriste du M23 sur le sol congolais. Il a également promis de maintenir la gratuité de l’enseignement au niveau de l’école secondaire sur l’ensemble du territoire national et de garantir l’effectivité de la gratuité de la maternité.

Félix Tshisekedi a conclu son discours en lançant un appel à la population de Goma pour qu’elle vote massivement en sa faveur, afin de lui donner la possibilité de poursuivre son combat en faveur du peuple congolais. Un appel chargé d’espoir et d’aspirations pour l’avenir.

Franck Kaky/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

K-WA Advertising