Connect with us

non classé

RDC : ” Après la mort du chef de guerre Ngudjolo, l’ennemi ne sait plus où se cacher…”(FARDC)

Published

on

 

Le commandant du Service de communication et d’information des forces armées (SCIFA) et porte-parole des FARDC, le général-major Léon-Richard Kasonga a confirmé, vendredi 27 mars au cours d’une conférence de presse à Kinshasa, la « neutralisation définitive » depuis le 25 mars en Ituri, au nord-est du pays, du seigneur de guerre Justin Ngudjolo ainsi que de 10 des éléments qui l’accompagnaient, au cours d’un accrochage avec l’armée.

Le porte-parole de l’armée a expliqué qu’après que le groupe armé FRPI ait décidé de s’impliquer dans le processus de paix et ait rendu les armes le 07 mars à Gety, Ngudjolo s’était radicalisé et a refusé de s’inscrire dans la logique de la paix.

Le général-major Kasonga a, en outre, indiqué que sous la pression des FARDC, des centaines d’éléments des groupes et leurs chefs, des généraux auto-proclamés, continuent à déposer les armes. Il a, à ce sujet, réitéré l’appel du Chef de l’Etat enjoignant aux groupes armés de se rendre sans condition.

Il a mis en garde tous les groupes qui refuseraient de déposer les armes en les menaçant que les FARDC vont leur faire « subir le même sort que la CODECO ».

Lire aussi: Ituri : Justin Ngudjolo, chef rebelle de CODECO, blessé et arrêté par les FARDC

Le commandant SCIFA a fait savoir que les opérations de grande envergure déclenchées depuis le 30 octobre 2019 se déroulent de fort belle manière et qu’à ce jour, « l’ennemi ne sait plus où se cacher ».

Il a confirmé qu’à Beni, la paix est totale et que l’activité économique a repris normalement pendant que le service de génie s’adonne au travail de réhabilitation des infrastructures notamment routières.

Le général-major Kasonga a, au nom de la hiérarchie militaire, remercié la population de l’Est du pays et de l’ensemble de la RDC ainsi que les médias pour leur soutien aux FARDC, ce qui a permis la réussite de ces opérations.

Par ailleurs, le porte-parole de l’armée a évoqué, sans en donner les détails, l’incident qui a eu lieu à la frontière entre la RDC et la Zambie pour déclarer que « cet incident est en voie de règlement dans le cadre de la SADC ».

S’agissant de la pandémie de Coronavirus, les FARDC s’inscrivent dans la logique des mesures définies par le Chef de l’Etat et les autorités sanitaires du pays, a déclaré le général-major Kasonga qui a ajouté que l’armée se tient à la disposition du gouvernement dans l’accompagnement de la police pour l’application strictes desdites mesures.

Tandis qu’à l’interne, les responsables de l’armée s’activent pour faire respecter par les militaires et leurs dépendants, les mesures d’hygiène édictées par les autorités sanitaires.

ACP/CONGOPROFOND.NET