Connect with us

À la Une

Procès 100 jours : la Lucha RDC-Afrique appelle la justice à l’impartialité

Published

on

 

A la veille du début de procès opposant le ministère public contre l’opérateur économique, Modeste Makabuza, Directeur Général de la Société Congolaise de Construction(SOCOC), le mouvement citoyen Lutte pour le Changement (Lucha RDC-Afrique) appelle la justice à l’impartialité. Cette organisation l’a fait savoir dans une déclaration rendue publique ce jeudi 28 mai à Goma.

Faisant constater que lors de l’arrestation de cet opérateur économique, la procédure n’avait pas été respectée, la Lucha-Afrique exprime déjà sa crainte sur le prochain verdict qui peut sortir dudit procès.

Aussi, ce mouvement citoyen demande à la justice l’envoie des experts pour constater la véracité des faits.

À en croire son membre Francis Munihiro, la Lucha-Afrique suspecte une main noire qui serait derrière ce dossier car, selon elle, il est anormal qu’on juge déjà les travaux avant le finissage de ces derniers ou du délai défini.

En outre, ces jeunes pro démocratie disent que cette situation peut avoir un impact négatif sur les déroulements de la modernisation de la voirie de Goma que cette entreprise de construction effectue. Pour preuve, ils citent l’arrêt des travaux sur la route entrée président-gouvernorat.

Pour rappel, il y déjà plus d’un mois que l’opérateur économique, Modeste Makabuza de la SOCOC a été arrêté à Goma avant d’être transféré à Kinshasa, dans le cadre du programme de 100 jours du chef de l’Etat. La ville touristique de Goma devrait bénéficier de 12 kilomètres de route modernisée dont presque la moitié est déjà prête. C’est son entreprise qui effectue ces travaux. Le procès démarre ce 29 mai à Kinshasa.

Dalmond Ndungo/CONGOPROFOND.NET

error:
%d blogueurs aiment cette page :