Connect with us

À la Une

PME : l’entrepreneuriat national est en train de mettre en place un écosystème pertinent en RDC

Published

on

Petit à petit tout est en train de se mettre en place. Après la signature, en date du 12 octobre 2020, de deux Décrets sur la sous-traitance dans le secteur privé, en vue de faciliter l’accès des entrepreneurs congolais aux marchés du secteur privé, le Ministère des Classes Moyennes, Petites et Moyennes Entreprises et Artisanats (CMPMEA) vient, cette fois-ci, placer le curseur sur l’accès des entrepreneurs aux financements de leurs projets.

Ceci a été rendu possible grâce aux efforts du Gouvernement de la République qui, sous l’impulsion du Président de la République, Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, avait adopté, en Conseil des Ministres du 11 septembre 2020, le projet de Décret portant création du Fonds de Garantie de l’Entrepreneuriat au Congo (FOGEC) dont la proposition a émané de Maître Justin KALUMBA MWANA-NGONGO, Ministre des Classes Moyennes, Petites et Moyennes Entreprises et Artisanat.

Désormais, le rêve d’hier est devenu réalité, le Décret portant création du FOGEC a été signé par le Premier Ministre, Sylvestre ILUNGA ILUNKAMBA, en date du 31 octobre 2020. Il porte le numéro 20/032 et sera très bientôt publié au Journal Officiel.

 

Ci-dessous l’intégralité dudit Decret:

Pour rappel, le FOGEC a pour missions :

Mobiliser et collecter les ressources financières au niveau national et international, en vue de garantir l’accès des Startups, Micros, Petits, Moyens Entrepreneurs et Artisanats congolais aux financements de leurs projets, par les banques commerciales et les institutions de microfinance ;

Disponibiliser les fonds nécessaires et les mettre à la disposition des agences et organismes privés spécialisés, agréés par la Banque Centrale du Congo (BCC), qui agissent au nom et pour le compte du FOGEC, en vue de : l’accès des startups, Micros, Petits, Moyens Entrepreneurs et Artisanats congolais aux financements de leurs projets, par les banques commerciales et les institutions de microfinance, suivant la politique définie par le Gouvernement ;des mécanismes innovants de financement des Startups, Micros, Petites et Moyennes Entreprises, à travers notamment le financement participatif, soit avec ou sans contrepartie (don), soit encore à titre de subventionnement ; développer la mésofinance, à travers la mise en place des lignes concessionnelles des crédits, de garantie ou de subventionnement d’assistance technique au profit des MPMEA ; participer à la mise en œuvre du fonds d’amorçage et des prêts d’honneur au profit des entrepreneurs congolais, principalement les femmes et les jeunes.

En termes de gestion, elle sera assurée par les agences et organismes privés spécialisés, détenteurs de l’agrément délivré par la BCC, suivant les conditions, modalités, us et coutumes de la profession concernée.

A terme, le FOGEC va, en partenariat avec le secteur privé, initier la création d’une société commerciale dans laquelle ce Fonds sera actionnaire majoritaire.

Cette dernière sera un établissement de crédit (Institution Financière Spécialisée) agréé par la Banque Centrale du Congo pour finalement prendre la place des agences et organismes spécialisés.

On le voit bien, avec l’application intégrale de la loi sur la sous-traitance dans le secteur privé, la matérialisation du FOGEC est une cerise sur le gâteau qui vient de donner à l’entrepreneuriat congolais un nouveau souffle.

Désormais, les PME ayant pour promoteurs des congolais, trouveront des parts des marchés importants dans le cadre de la sous-traitance et obtiendront des financements conséquents de leurs projets, via le FOGEC.

Pour le Ministre Justin KALUMBA, il s’agit enfin de la refondation et de la renaissance du secteur de l’entrepreneuriat congolais pour la création des richesses et des emplois par les congolais eux-mêmes.

D’ici la fin de l’année 2020, tous les organes statutaires du FOGEC seront mis en place et dès janvier 2021, cet établissement public sera opérationnel étant donné que la source de ses ressources est garantie.

 

Cellule de Communication