mbet

Connect with us

À la Une

Paie de Nouvelles Unités de l’EPST : Le mois d’avril est la ligne rouge, selon les syndicalistes !

Published

on

Le Secrétaire Général de la Synergie des Syndicats des Enseignants de République Démocratique du Congo, vient de donner de la voix sur la paie des enseignants dits ” Nouvelles Unités “, promise par le Gouvernement de la République pour le mois d’avril 2022.

S’exprimant le week-end dernier à travers les médias de la capitale sur la retraite des enseignants, initiée par le Ministre de l’EPST, Tony Muaba, il a déclaré : ” Nous savons également que le mois d’avril est la ligne rouge que nous ne voulons pas franchir, parce que si le Gouvernement ne paye pas les salaires qu’il a promis, il mettra les enseignants dans l’impossibilité de pouvoir continuer à travailler “.

Rappelons que l’année scolaire 2021-2022, débutée le 04 octobre dernier, avait commencé sur fond de grève des enseignants du secteur public, qui revendiquaient l’amélioration de leurs conditions sociales.

Cela a poussé les parties en conflit, c.à.d bancs gouvernemental et syndical de l’EPST, à se retrouver autour de la table des négociations, à Bibwa à Kinshasa d’abord et ensuite à Mbuela Lodge dans la cité de Kisantu.

Au cours des négociations de Kisantu dans le Kongo central ( Mbuela Lodge), tenues du 27 octobre au 19 novembre 2021, le Gouvernement s’est engagé, entre autres, à régulariser la situation des enseignants N.U.

Les enseignants ” N.U ou Nouvelles Unités”, sont ceux qui sont affectés dans les écoles publiques et travaillant sans salaire parce non encore intégrés dans le fichier paie et ne disposant pas de numéro matricule.

C’est donc au début du deuxième trimestre de l’année 2022, que le Gouvernement de la République a promis de régulariser leur situation.

A ce sujet, la rédaction du CONGOPROFOND. NET, suivant la situation de près, a eu des signaux posisifs qui présagent la prise en charge de ces enseignants ” Nouvelles Unités ” par le trésor public, dans le prochains jours.

Il sied de souligner que, lors des négociations de Kisantu, il a été décidé qu’avant leur régularisation, le Service de la paie et de Contrôle des enseignants ” SECOPE “, devrait procéder à leur identification. Aujourd’hui, cela est chose faite.

En effet, au mois de janvier dernier, les Nouvelles Unités du secondaire ont vu leurs noms apparaître avec numéro matricule et montant dans les listes du SECOPE.

Ce qui prouve à suffisance que leur mécanisation est déjà consolidée et ne reste maintenant que la budgétisation c.à.d la paie.

Les enseignants N.U doivent encore garder leur souffle. Leur régularisation semble devenir une question des heures. Si longue soit la nuit, le soleil apparaitra.

Jules KISEMA KINKATU/CONGOPROFOND.NET.


There is no ads to display, Please add some

À la Une

Mbandaka : Les Kimbanguistes ont commémoré le 106 ème anniversaire de Dialungana Kiangani

Published

on

L’église Kimbanguiste/section de la ville de Mbandaka, dans la province de l’Equateur, a bel et bien célébré ce mercredi 25 mai, sa fête de nativité ( Noël). Un évènement coïncidant avec le 106ème anniversaire de Son Eminence Dialungana Kiangani, ancien leader spirituel de cette église. La cérémonie s’est déroulée à la paroisse mère sise avenue Itela à Mbandaka 2, commune de Wangata, où toutes les paroisses environnantes s’étaient réunies pour communier ensemble.

Tout a commencé, d’abord, par un défilé de plus de 3 Km des croyants, parti de l’hôtel de ville jusqu’au siège de l’église. Ces derniers ont marché avec des chants de cantiques, chemin faisant, montrant au grand public leurs sentiments de joie.

Se confiant à CONGOPROFOND.NET, Benjamin Mokoko Nkonga, pasteur provincial a.i, a fait savoir que la seconde venue du Messi a eu déjà lieu et son nom c’est Dialungani Kiangani qu’aujourd’hui tous les Kimbanguistes à travers le monde commémore son jour. Il a appuyé ses arguments par les Saintes écritures de la Bible dans Esaï 53:3, Daniel 7:14 et Apocalypse 3:12.

Par ailleurs, Benjamin Mokoko a expliqué que la date d’aujourd’hui coïncide avec celle que toute la communauté Kimbanguiste avait décidé de célébrer comme étant le véritable jour de naissance de Jésus-Christ en l’an 2000, soit présentement 22 ans, après des longues études scientifiques et spirituelles faites par des chrétiens Kimbanguistes par rapport aux calendriers romain et Juif.

Enfin, celui-ci a profité de cette occasion pour inviter tous les Équatoriens à l’unité et à l’amour fraternel. “C’est dans cela qu’on peut espérer à l’épanouissement de tous !”, a-t-il conclu.

Eric Liyenge/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising

K-WA Advertising