Connect with us

À la Une

OLPA révolté par la bastonnade d’un journaliste à Kinshasa

Published

on

 

L’Observatoire de la Liberté de la Presse
en Afrique (OLPA), organisation indépendante de défense et de
promotion de la liberté de presse, est révolté par la bastonnade
infligée à Dominique Dinanga, journaliste à Top Congo Fm, station
privée de radio émettant à Kinshasa, capitale de la République
démocratique du Congo (RDC).

Dominique Dinanga a été violemment pris à partie, le 5 octobre 2019 à
16 heures (heure locale), au centre Béthanie dans la commune de Gombe
par les militants de l’Union pour la démocratie et le progrès social
(UDPS-Tshibala), parti politique dirigé par Bruno Tshibala, ancien
premier ministre.

C’était au moment où il voulait effectuer un reportage sur la remise
du diplôme d’honneur de la première alternance démocratique décerné à
Bruno Tshibala, par le Mouvement pour le Développement du Peuple
né-Kongo (MDK), que le journaliste a été copieusement tabassé par ces
assaillants qui lui reprochaient de travailler pour Top Congo Fm, qui
critique souvent les actions de leur parti politique.

Dominique Dinanga s’en est sortie avec plusieurs lésions corporelles
et des douleurs atroces au niveau de la tête, de la poitrine et du
dos. Il a été conduit d’urgence à la clinique Ngaliema pour des soins
appropriés.

Eu égard à ce qui précède, OLPA condamne énergiquement cette agression
brutale d’un journaliste en plein exercice de son métier. Il s’agit
manifestement d’une violation grave à la liberté de presse garantie
par la législation congolaise et les instruments juridiques
internationaux relatifs aux droits de l’homme.

Par voie de conséquence, OLPA exige l’ouverture d’une enquête sérieuse
pour que les auteurs de ce forfait ne restent pas impunis.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

%d blogueurs aiment cette page :