Now Reading:
NORD-KIVU : L’OMS qualifie d’ “incompréhension” le sit-in des relais communautaires devant ses bureaux
Full Article 2 minutes read

NORD-KIVU : L’OMS qualifie d’ “incompréhension” le sit-in des relais communautaires devant ses bureaux

 

Dans une interview exclusive accordée à CONGOPROFOND.NET, le Docteur Ngoy Senga, chargé de la riposte au niveau de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) parle de l’incompréhension de la part des relais communautaires. Pour lui, ce n’est pas son organisation qui s’occupe de la paie de ces relais communautaires. “L’OMS est l’un des partenaires qui aident le ministère de la Santé publique à mettre fin à la maladie à virus Ebola qui sévit au Nord-Kivu depuis le mois d’août dernier”. “Nous sommes, a-t-il ajouté, en train de travailler afin de mettre fin à cette incompréhension avec les relais communautaires pour vaincre complétement Ebola, car sans la communauté, nous ne pouvons pas y parvenir”.

 

À la question de savoir si l’argent destiné à la paie de ces relais communautaires était déjà débloqué par cette agence onusienne comme indiqué dans notre article précédent, ce médecin nie cette version. «Cette information vient exacerber l’incompréhension des relais communautaires. Je dis bien, l’OMS est l’un des partenaires du gouvernement congolais et dans le cas spécifique, notre organisation n’a jamais débloqué une quelconque somme d’argent pour la paie des relais communautaires engagés dans la riposte contre cette maladie. Ce n’est que de la sous information », a répondu le docteur Ngoy SENGA.

 

Pendant ce temps, c’est le travail de ces relais communautaires qui tourne au relenti.Toutefois, le responsable de la sous-coordination de riposte contre Ebola de Goma rassure que tout sera mis en œuvre dans les tout prochains jours pour que ces gens reviennent au travail. « Nous leur avons dit de ne pas se décourager étant donné que le processus est déjà mis en marche pour qu’ils soient payés. Ils doivent rentrer et travailler pour ne pas pénaliser les activités de riposte. Notre objectif est d’éradiquer le plus tôt possible cette maladie et que la province puisse retrouver son état normal sur le plan épidémiologique », a indiqué le docteur Gaston Chapenda

 

Dalmond Ndungo/CONGOPROFOND.NET

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

code

Input your search keywords and press Enter.
%d blogueurs aiment cette page :