Connect with us

Actualité

Nord Kivu : le ministre provincial de l’Intérieur soupçonné d’être le commanditaire d’un groupe armé à Masisi/Bashali

Published

on

Le ministre provincial de l’Intérieur du Nord Kivu, Sebishimbo Rubuga Jean Bosco, est soupçonné d’être le commanditaire du groupe armé qui terrorise le Masisi/Bashali.

En effet, dans une plainte adressée au Gouverneur de la province du Nord Kivu, Carly Kasivita, par le Cabinet d’avocats Baumbilia et Associés au nom du Mwami Kaembe Indwe IV, chef coutumier du groupement Bashali/Kaembe, ce cabinet accuse le ministre provincial d’avoir transféré un sms dudit chef coutumier le prévenant de la détérioration de la situation sécuritaire dans son secteur, notamment l’occupation du village Tunda Lubale par le Nyeganyega (Munyamariza,
Appolo, etc.), à ces seigneurs de guerre.

“Malencontreusement et contre toute attente, en date du 23 novembre à 21h04 le même message fut renvoyé à mon client par une source sûre dont je souhaite cacher son identité. Pire encore toujours en date du 23 novembre 2020, les notables du Mwami Kaembe ont commencé à recevoir les menaces de la part de Munyamariza et Appolo, et à ce jour Appolo et Munyariba ne cessent d’appeler toute personne qui connaît mon client pour faire passer le message”, explique la plainte du Me Dutronc Mamfa.

C’est pourquoi, le Mwami Kaembe, par le biais de ses avocats, note que les agissements du Ministre Sebishimbo Rubuga frisent qu’il est commanditaire des exactions commises par Munyamariza et Appolo dans le Masisi. Raison pour laquelle, ils demandent sa révocation et mise à la disposition de la justice.

De son côté, le mouvement citoyen LUCHA exige au Gouverneur du Nord Kivu, la suspension dudit ministre.

“Nous demandons au MP de prendre au sérieux la plainte et exigeons au gouverneur de suspendre le ministre Sebishimbo pour raisons d’enquêtes”, dit la Lucha.

Thierry Mfundu/CONGOPROFOND.NET