Connect with us

À la Une

Nord-Kivu : Lamuka demande au Chef de l’État la restructuration et la redynamisation de la cour constitutionnelle et de la CENI

Published

on

Invalidation en cascade des députés de Lamuka, cette coalition au Nord-Kivu demande au président de la République de procéder le plus vite possible à la restructuration et à la redynamisation de la Cour constitutionnelle et de la Ceni. C’est l’une des recommandations contenues dans leur déclaration politique rendue publique ce lundi 17 juin à Goma.

Les membres de Lamuka en province craignent que cette situation d’invalidation touche aussi, dans les tout prochains jours, les députés provinciaux. Ils invitent également le numéro Un de la RDC à l’audit du fichier électorale dans sa partie portant proclamation des résultats par les experts indépendants internationaux, les acteurs de partis politiques, les observateurs et les journalistes qui ont joué un rôle important dans ce processus electorale. Cela, dans le cadre de dégager, selon eux, la vérité des urnes, seule solution appropriée à la crise politique au pays.

Lamuka Nord-Kivu dit à la population de cette partie du pays de barrer la route à tout celui qui veut prendre le pouvoir par la force, en appliquant l’article 64 de la Constitution, tel que déjà envisagé par leurs leaders. Ils s’insurgent également contre ce qu’ils qualifient de “restriction de liberté de mouvement”, notamment du coordonnateur de Lamuka, empêché d’après eux, par le pouvoir en place.

En signe de compassion à l’égard de la population et des invalidés, les députés provinciaux des partis politiques de cette famille politique vont sécher quelques séances plénières à l’Assemblée provinciale dans les jours à venir.

Le 30 juin prochain, jour de la commémoration de l’indépendance de notre pays, quelques manifestations de grande envergure sont projetées dans les villes et villages de la province du Nord-Kivu, lit-on dans cette déclaration politique.

Dalmond Ndungo/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

Présidentielle 2023 : A Goma, F. Tshisekedi officialise le départ de la MONUSCO et réaffirme ses engagements pour la Nation

Published

on

Le président de la République, Félix Antoine Tshisekedi, a officialisé le prochain départ de la MONUSCO lors de son discours de campagne devant la population de Goma ce dimanche 10 décembre 2023.

Dans ses propos, le candidat n°20 a insisté sur la nécessité de ne pas confondre la MONUSCO avec les ennemis de la République, tels que le M23 et d’autres groupes armés étrangers. “La MONUSCO va partir, c’est sûr, nous sommes en pleine discussion, mais ne la confondez pas avec le M23. Elle n’est pas notre ennemie”, a souligné Félix Antoine Tshisekedi, candidat à sa propre succession aux élections du 20 décembre 2023.

Au cours de son meeting de campagne, le président a réitéré son engagement à poursuivre les actions entamées, notamment en mettant fin à l’invasion du groupe terroriste du M23 sur le sol congolais. Il a également promis de maintenir la gratuité de l’enseignement au niveau de l’école secondaire sur l’ensemble du territoire national et de garantir l’effectivité de la gratuité de la maternité.

Félix Tshisekedi a conclu son discours en lançant un appel à la population de Goma pour qu’elle vote massivement en sa faveur, afin de lui donner la possibilité de poursuivre son combat en faveur du peuple congolais. Un appel chargé d’espoir et d’aspirations pour l’avenir.

Franck Kaky/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

K-WA Advertising