Connect with us

non classé

Ngobila sur les traces de Kimbuta : les membres des cabinets politiques impayés depuis 4 mois

Published

on

Après une année seulement à la tête de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka se met sur les traces de Kimbuta en ce qui concerne la paye des membres des cabinets politiques.

Ces derniers sont impayés depuis quatre mois, déplore une victime qui a requis l’anonymat. La misère est perceptible dans tous les ministères. En plus, le salaire des conseillers varie entre 150 et 350 $. Ce qui est inacceptable. Ils n’ont droit ni au transport, ni aux soins médicaux. Même les frais des missions ne sont jamais payés.

En quittant l’Hôtel de ville de Kinshasa, Kimbuta avait laissé derrière lui 36 mois d’arriérés de salaire après 12 ans de gestion. Ngobila risque de faire pire.

Bizarrement, les membres du gouvernement provincial n’accusent aucun retard, encore moins les députés provinciaux, payés même avant l’échéance. De même que les membres de son propre cabinet qui touchent 8 fois plus que ceux des ministères, et payés anticipativement.

Le programme “Kin Bopeto” veut aussi que le personnel politique soit bien traité. Cela n’est pas le cas pour ces agents qui broient du noir depuis le début de ce mandat. Ils ne vivent que des promesses jamais réalisées.

L’équipe anti corruption mise en place par le président Félix Tshisekedi peut se saisir du dossier. Le gouverneur devra, par exemple, expliquer pourquoi les membres des cabinets politiques ne sont pas bancarisés. Car, pour les miettes qui sont payées, il n’y a qu’un papier signé à la main auprès du sous-gestionnaire comme soubassement.

T.B./CONGOPROGFOND.NET