Connect with us

À la Une

Mwenga : Makanika et ses hommes tuent, les Maï-Maï se vengent

Published

on

5 civils ont été tués par la coalition Twigwaneho, Ngumino et Android conduite par le colonel déserteur Makanika dans le village de Mikenge Centre territoire de Mwenga au Sud-Kivu. Cette attaque qui a coûté la vie aux civils a eu lieu le dimanche 14 Novembre 2021.

” Cinq personnes ont été tuées, huit autres blessées, douze maisons brulées. Les personnes tuées et blessées à Mikenge sont des enfants, des femmes et des vieillards. Les 12 blessés suivent des soins à l’hopital général de Référence d’Itombwe”, dit le major Dieudonné Kasereka, porte-parole de l’opération Sukola 2 Sud Sud-Kivu.

L’armée rassure qu’elle s’est réservée pour éviter les dégâts collatéraux.

” Pour limiter les dégâts collatéraux, les militaires se sont réservés de riposter nuitamment,de peur de confondre la population civile aux assaillants”, précise l’armée.

Les Mai-Mai se vengent

Un jour après, ce sont les Mai-Mai qui ont attaqué pour se venger. La scène s’est passé dans ce village, cependant ils ont été maîtrisé par l’armée.

” L’armée a déjoué une attaque des Mai-Mai”, confirment les sources au sein de l’opération Sukola 2 Sud Sud-Kivu.

La situation est toujours tendue depuis ce jour dans les Hauts et moyens plateaux de Mwenga, Uvira et Fizi. Des appels au renforcement des mesures sécuritaires ne cessent de se multiplier pour la protection des populations et leurs biens dans cette partie du pays.

Shukuru Ntwali/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some

À la Une

Beni: Les inspecteurs du pool primaire boycottent l’ENAFEP pour non payement des primes

Published

on

Les inspecteurs du pool primaire de la ville de Beni ont décidé de boycotter la passation des épreuves de l’examen national de fin d’études primaires dont le début est annoncé pour ce mardi 5 juillet 2022.

Dans leur décision rendue publique ce lundi, ces inspecteurs revendiquent le non payement de leurs différentes primes le gouvernement congolais.

Ça fait plus de deux ans que nous ne sommes pas payés. Nous avons toujours intervenus lors de Tenafep mais en vain. On nous promet mais le gouvernement ne s’exécute pas”, s’indigne l’inspecteur Kakule Kombi, secrétaire permanent de syndicat des inspecteurs antenne de Beni.

D’après lui, ils réclament «le perdiem pour interventions aux TENAFEP de 2020, 2021 et puis 2022 et les primes selon l’ordonnance du président de la République»

Ces inspecteurs invitent le gouvernement à recaler ces épreuves en attendant le payement de leur prime.

Pour Kakule Kombi, ses collègues doivent «rester à la maison» en attendant que la solution soit trouvée.

Verite Johnson/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising