Connect with us

À la Une

Mutation du FCC en parti politique : le PPRD dubitatif…

Published

on

Le Front Commun pour le Congo ( FCC) va bientôt se muer en mega parti politique en intégrant toutes les différentes composantes de sa plateforme.

Ce grand projet de la mutation de ce regroupement en parti politique a été annoncé depuis lundi 06 janvier 2020 par André-Alain Atundu, l’un des porte-paroles du FCC au cours d’une conférence de presse tenue à Kinshasa.

“Ce projet d’un grand parti a pour vocation de donner corps à l’ambition nationaliste du président Kabila”, a-t-il annoncé.

Pour André-Alain Atundu, l’ambition de l’ancien président, Joseph Kabila de travailler avec toutes les forces nationalistes pour l’interêt de nation.

” D’où le projet de la création d’un grand parti politique incluant toutes les bonnes volontés et tous les nationalistes dans un grand regroupement politique bien structuré. Est-il nécessaire de rappeler qu’une ambition sans projet est une simple profession de foi. Ce projet d’un grand parti a pour vocation de donner corps à l’ambition nationaliste du président Kabila”, a-t-il annoncé.

Une idée qui n’enchante pas plusieurs partis membres de cette plateforme notamment le PPRD.

L’ambition est noble mais le prix à payer pour le PPRD semble exorbitant : son prestige de “première force politique du pays”, comme ses avantages de dominer presque toutes les institutions du pays.

Selon des sources concordantes, le parti de Joseph Kabila aimerait bien garder son autonomie.

Les ténors de ce parti politique qui, au fur et à mesure que les jours avancent, voient constamment se multiplier les bouches pour partager “le même gâteau qui n’a pas grossi” s’il faut emprunter l’expression d’Henri Mova Sakanyi, trouvent exagérer de se fondre à nouveau dans une masse engloutissante.

A cela s’ajoutent plusieurs autres partis politiques comme ceux jadis de l’opposition qui ont rejoint le camp Kabila à la suite des dialogues. Ils aimeraient garder leur autonomie.

Les mécontentements du PPRD qui a pour président, Joseph Kabila, le géniteur même de l’idée de transformer le FCC en parti politique et, ceux des autres partis politiques auront-elles effets sur ce projet lancé ?

Rappelons que ce projet a été décidé lors de la réunion tenue le 23 décembre à Kingakati, dans la partie Est de Kinshasa où le FCC avait restitué à son autorité morale, les résolutions de sa première retraite , depuis l’échec à la présidentielle de décembre 2018, organisée à Mbuela Lodge à Kisantu au Kongo Central.

Un projet qui rejoint celui de Moïse Katumbi qui a mué son mouvement “Ensemble pour le Changement” en parti politique en regroupant plusieurs partis membres de G7 et bien d’autres.

 

 

Bishop Mfundu/CONGOPROFOND.NET

%d blogueurs aiment cette page :