Connect with us

À la Une

Musique : Monik Tenday, la Reine du Pop folk, fait son come-back avec ” Opération Radar ” !

Published

on

Il ya maintenant 8 ans que la native de Mbuji-Mayi, élévée à Lubumbashi, quittait Kinshasa vers Bruxelles pour une série de concerts et festivals. Finalement, elle y restera pour diversifier ses techniques musicales et enseigner la musique.

Monik Tenday est connue des Congolais pour sa musique exceptionnelle et ses titres provocateurs ainsi que ses chansons bourrées d’humour. A ce jour, elle a écrit des centaines de chansons et aussi composé leurs musiques. Elle a publié au total 4 albums.
Parmi les titre les plus connus demeurent “Tshakuetu”, surnommé “Mibali ya baluba” ou “Uza Kutambula to uza kubina” par les mélomanes ; “Umoja”, rebaptisé “Kamalondo” par les supporters de Mazembe qui en ont fait leur hymne, sans oublier “Blanco Negro” ou encore le “regard d’une femme”.

Absente mais pas loin de la musique

Celle qui se définit comme une artiste engagée, l’ancienne professeur de guitare à l’Institut National des Arts de Kinshasa (INA), a aussi écrit quelques singles dont “Lève la main”, un zouk très dansant; une chanson en hommage à Etienne Tshisekedi, l’un des fondateurs de l’UDPS, père de l’actuel chef de l’Etat congolais…

Absente de la scène congolaise, Monik est très réclamée par ses fans. Elle a profité de son séjour en Europe pour travailler sur l’enseignement de la musique, l’organisation des atéliers, des collaborations avec d’autres artistes mais aussi pour écrire des musiques de films ou documentaires. “Cette réorganisation de ma carrière est aussi due au fait que j’ai fondé une famille”, précise-t-elle. Monik a deux merveilleuses filles, Eden et Venus.

Le retour au pays

Monik Tenday prépare actuellement un retour en RDC avec, dans ses valises, “Opération radar” son 4è album.

Après avoir chanté en Lingala, Tshiluba, Swahili et Français dans ses précédents albums, en sa qualité d’ambassadrice des langues et cultures congolaise, Monik vient dans ce nouvel album, d’honorer une de nos 4 langues nationales manquantes, le Kikongo. “Sawamba” est une chanson totalement chantée en Kikongo, une chanson qui mêle la beauté de cette belle langue et les rythmes déhanchants des danses du Kongo Central.

Comme elle aime à le dire: “…Dans ce nouvel album, il y a presque une chanson pour chacun d’entre nous, avec un hommage aux femmes “papa-maman” (femme “Pama”), celles nombreuses qui élèvent ou ont élévé seules leurs enfants” dans une chanson intitulée “Muana akoli”. Il ya également “Nalingi yo”, un hymne à l’amour, l’amour vraie, l’amour innocent.

” Dans Opération radar, titre le la chanson du même nom que l’album, je parle des réseau sociaux dans les relations des couples. Avec humour et dérision, j’essaie de détendre l’atmosphère dans les foyers. Cette chanson a déjà son clip réalisé sous la direction de Ronnie Kabuika…”, s’est-elle confiée à CONGOPROFOND.NET, tout en précisant avoir travaillé avec une équipe extraordinaire et hétéroclite.

Sous la direction artistique de Rodriguez Vangama, elle a été accompagnée par Boule Mpanya, elle a chanté avec Freddy Massamba, travailllé avec Didier Touch, Bob Mansangu, Noé Diakubama, Clarence Tenday, Bénédicte Sutsha, Barly Baruti et Isabelle…sans oublier celui qui a tout coordonné Richard Kiyambu.

Pour suivre Monik Tenday et se mettre à jour sur Opération Radar et quelques autres surprises. Restez donc branché sur sa page Monik Tenday artiste ou sur sa chaine Monik Tenday Tv.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some

À la Une

TP Mazembe: Le technicien Coppolani porte plainte contre Kitengie, Siadi Baggio et Adolphe Kabamba

Published

on

« Aujourd’hui, j’ai déposé plainte contre Frédéric Kitengie et Siadi Baggio pour diffamation, et contre Adolphe Kabamba pour propos racistes et haineux. Ma plainte à la FIFA, ce sera pour rupture abusive du contrat, diffamation et racisme », a déclaré le technicien français Alexandre Coppolani après l’annonce par le TP Mazembe, ce lundi 04 juillet, de la fin du contrat qui le liait à son préparateur physique.

Contacté par nos confrères de “Ma vie pour Mazembe”, le technicien français s’est montré confiant tout en fustigeant le comportement du manager du TP Mazembe, Frédéric Kitengie, qui selon lui, va tuer le club en continuant ainsi.

Il annonce avoir déposé trois plaintes au pénal en France et ajoute que aujourd’hui mardi, il saisira la FIFA.

Dejà quelques minutes après la publication du communiqué sur le site web des Corbeaux sur la rupture de son contrat, le technicien français a réagi sur sa page facebook en ces termes.

«Je remercie les fans du TP Mazembe pour les moments que nous avons partagé, je tiens a les assurer que j’ai tout donné pour ce club.»

«J’ai apporté le maximum que je pouvais. Je remercie le président Moïse Katumbi pour sa confiance et le conseiller Ramazani pour son soutien sans faille. Je souhaite toute la réussite à ce grand club mais aussi du changement dans le management.»

«Plusieurs postes ne peuvent pas être occupés par un seul homme ( manager, directeur sportif, journaliste, agent des joueurs, avocat à ses heures perdues, directeur de chaîne de TV, voyagiste) qui veut avoir le contrôle sur tout mais qui ignore peut-être qu’il y a des règles et des lois en dehors de la RDC.»

Affaires à suivre !

Bishop Mfundu/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising