Connect with us

À la Une

Meurtre du juge Yanyi : des zones d’ombres demeurent, la famille du défunt ce mercredi chez le ministre de la Justice

Published

on

Célestin Tunda Ya Kasende, ministre de la Justice, a annoncé le mardi 16 juin l’ouverture d’une nouvelle enquête pour déterminer les circonstances précises du meurtre du juge Raphael Yanyi décédé la nuit du 26 au 27 mai, alors qu’il présidait les audiences du procès Vital Kamerhe et ses co-accusés dans le cadre du programme d’urgence des 100 jours de Félix Tshisekedi.

En effet, au cours d’un point de presse tenu le même jour, le ministre a révélé les résultats de deux autopsies réalisées sur le corps du défunt dont la deuxième en présence d’un médecin légiste de la Monusco , faisant savoir que le juge a été victime d’une hémorragie. « Le juge Yanyi est mort principalement à la suite des coups qu’il a reçus qui ont occasionné un traumatisme crânien. Il y a eu coagulation de sang dans le crâne. C’est cette situation qui a entrainé l’arrêt cardiaque donc la mort », a-t-il martelé.

Face à ces séquelles rendues publiques, l’opinion se pose de nouvelles questions qui demeurent, jusqu’ici, sans réponse : quand est-ce que le juge a été battu ? Comment la famille ne l’avait-elle pas constaté ? Dans quel état était-il arrivé à son domicile, ensuite à l’hôpital ?
Je m’abonne
D’ores et déjà, il est prévu ce mercredi 17 juin une rencontre entre le patron de la Justice nationale et la famille du défunt. Cette dernière, la population du quartier où habitait le juge Yanyi dans la commune de Bandalungwa ainsi que certains activistes soupçonnaient une mort par empoisonnement. D’où les manifestations de colère organisées spontanément et vite maitrisées par les forces de la police. Mais, cette thèse a été balayée d’un revers de la main par le ministre : « On a découvert des substances, végétales non létales qui étaient dans le corps. Ces substances ne sont pas la cause de la mort, mais c’est les coups qui ont provoqué la mort du juge. ». Ainsi, a-t-il plaidé pour l’ouverture d’une nouvelle enquête pour tirer cette affaire au clair.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
2 Comments

2 Comments

  1. Pingback: Cas-info.ca : « Le juge Yanyi est mort à la suite d'un traumatisme crânien, affirme Tunda ya Kasende » | CONGOFRANCE

  2. Pingback: Cas-info.ca : « Le juge Yanyi est mort à la suite d'un traumatisme crânien, affirme Tunda ya Kasende » – LE JOURNAL.AFRICA

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

À la Une

Médias : Le programme des obsèques de la journaliste Gladys Bwongo Bakana

Published

on

Jeudi 9/02/2023

21h00 : Arrivée du corps à l’aéroport international de N’Djili en provenance de Bruxelles

Vendredi 10/2/2023

22h00 : Nuit funèbre à la salle Happyday New Look à Kintambo sur l’avenue Lusambo non loin du Stade Velondrome

Samedi 11/2/2023

9h00 : Levée du corps de la morgue de l’hôpital du Cinquantenaire, pour exposition à l’espace Ave Maria non loin de l’hôpital du cinquantenaire

L’enterrement interviendra juste après à la nécropole « Chemin du paradis » à Mitendi

Gladys Bwongo Bakana, à jamais dans nos cœurs !

Pour la famille

Thierry Bwongo Nziani


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising