Connect with us

Actualité

Massacres a : Dr Mukwege demande à F. Tshisekedi de requérir expressément un TPI à l’ONU

Published

on

 

Docteur Dénis Mukwege, prix Nobel de la Paix, demande au Chef de l’Etat de requérir expressément auprès des Nations-Unies, l’établissement d’un Tribunal Pénal International pour la RDC.

Dénis Mukwege invite le Président de la République à solliciter « l’adoption d’une résolution du Conseil de Sécurité pour mettre en place sans tarder une équipe d’enquêteurs intégrée au Bureau Conjoint des Nations-Unies aux Droits de l’Homme, comprenant entre autres des experts en anthropologie médico-légale pour exhumer les fosses communes, les collecter et préserver les éléments de preuves d’actes susceptible de constituer des crimes de guerre et crime contre l’humanité et des crimes de génocide perpétrés en RDC ».

Dans une déclaration sur les récents massacres en Ituri et au Nord-Kivu, le « réparateur des femmes » regrette l’inefficacité de la stratégie mise en place pour élaguer les massacres dans ce coin du pays, déjà à plus de 6000 morts depuis 2013.

Selon les chiffres apportés par le gynécologue congolais, plus 19 civils ont péri le 27 août, et plus de 30 civils ont été massacrés aux armes blanches le 3 septembre, malgré l’instauration de l’état de siège, la présence de la MONUSCO et la Brigade d’intervention qui vient en appui des FARDC, les civils continuent de subir les atrocités.

Pour le fondateur de Panzi Fondation, le recours à la Justice Transitionnelle est impérieux pour faire face à ces meurtres répétés et instaurer la paix durable dans ce coin du pays, compte tenu de l’échec des solutions politiques et sécuritaires.

Faisons remarquer que lors de la dernière sortie médiatique de l’équipe de communication de la Présidence de la République, le Porte-parole du Chef de l’Etat, Tharcisse Kasongo Mwema, avait noté que les massacres se poursuivent pendant l’état de siège parce que les assaillants fuient la grande offensive des FARDC et s’en prennent à des civils vulnérables au passage par vengeance comme le champ est vaste.

Sain Jean-Eude’s Miense/CONGOPROFOND.NET