Connect with us

Actualité

Mai-Ndombe : la population de Bokoro veut Jack’s Mbombaka à la tête de la province

Published

on

 

 

La population de la commune rurale de Bokoro, en territoire de Kutu, a choisi de placer sa confiance au gouverneur intérimaire de la province du Mai Ndombe, Jack’s Mbombaka Bokoso, pour les élections des gouverneurs fixées au 3 novembre de l’année en cours par la centrale électorale.

Ce dernier a foulé ses pieds ce dimanche 24 octobre 2021 dans la commune rurale de Bokoro afin de participer à la cérémonie de collation des grades académiques des lauréats de l’université de Mai Ndombe basé à Bokoro, édition 2020-2021.

A son arrivée la population de Bokoro lui a réservé un accueil chaleureux. Avant d’arriver au lieu où s’est passé cette activité, l’autorité provinciale et sa délégation ont parcouru une distance de plus de quatre kilomètres à pied. Durant ce trajet, le chef de l’exécutif provincial a palpé du doigt l’état de délabrement très avancé de la route principale de la commune rurale de Bokoro. Séance tenante, du port jusqu’à l’avenue Bandundu, Maitre Jack’s Mbombaka a promis de poser quelques actions à impacts visibles à Bokoro, notamment la réhabilitation de la route principale de cette commune. Cela à la satisfaction de la population.

« Je suis un homme qui respecte religieusement ses paroles. Raison pour laquelle je promets que si je suis encore là, je vais m’occuper de ce tronçon. Ceux qui me connaissent savent que si je promets, je le realise toujours. C’est ainsi que je vous demande de garder votre calme. Cette route sera revêtue d’une nouvelle robe », a dit Me Jack’s Mbombaka Bokoso devant la population de Bokoro.

De son côté la population s’est exprimée en disant qu’il aurait appris que le gouverneur a fait des réalisations énormes à Inongo. Très optimiste, elle reste persuadé de voir l’actuel gouverneur de province intérimaire poser quelques actions visibles à Bokoro.

Des sources crédibles nous renseignent que Jack’s Mbombaka Bokoso est le seul gouverneur qui a eu à effectuer le déplacement à Bokoro, ensemble avec un président de l’Assemblée provinciale, depuis le démembrement et a avoir passé plus de six heures du temps ensemble avec la population de Bokoro.

Jean Armand Mwawa/CONGOPROFOND.NET (Inongo)


There is no ads to display, Please add some

Actualité

Organisations : la FOMAK, sur orbite

Published

on

By

 

Le monde associatif et philanthropique vient de s’enrichir d’une nouvelle structure dénommée Fondation Makanzu (FOMAK), une structure portant le nom de son fondateur, le prof Dr Fils Makanzu Imwangana.

Sa sortie officielle a eu lieu le samedi 28 janvier 2023, au terrain Elimo Santu, dans la commune de Lemba, à Kinshasa.

Dans son discours inaugural, le promoteur de la FOMAK, Prof Fils Makanzu Imwangana, a énuméré les motivations qui ont milité à la création de cette fondation qui porte son nom en ces termes :  » la FOMAK naît dans un contexte où notre société, mieux notre communauté a besoin de plus de modèles dans tous les domaines de la vie. Un contexte où, les jeunes, espoir de l’avenir de notre nation, sont en quête de repères et de référence pour pouvoir se ressourcer et s’inspirer et en quête des bases culturelles réelles sur lesquelles ils doivent s’appuyer pour s’épanouir « .

Aussi, a-t-il ajouté :  » la FOMAK se veut une alternative ou une solution propice, ou encore comme un cadre de réflexion autour des atouts humains que représente chaque jeune d’abord en lui-même « .

Cependant, il a aussi rassuré que s’il se présente comme un pont entre les besoins des jeunes et les pistes de solution, parce qu’il est sûr de son expérience acquise dans le domaine de l’encadrement des jeunes comme enseignant.

Notons que le prof Fils Makanzu est directeur général et enseignant à l’Institut National du Bâtiment et des Travaux Publics. Il est en même temps pasteur.

Soulignons aussi que pour atteindre ses résultats, la FOMAK entend appuyer, favoriser, soutenir et encourager les initiatives privées et publiques dans les domaines socioéducatif, sanitaire, agropastoral, environnemental et autres, pour le développement et l’intérêt général de la communauté congolaise ; lutter contre la délinquance juvénile par l’encadrement des jeunes ; traiter les problèmes inhérents à l’environnement, lutter contre la pollution de la nature : érosions dans les milieux urbains et ruraux, la déforestation avec l’appui des partenaires ; assister les personnes vulnérables (Veuves, orphelins, filles mères, personnes vivant avec handicap, personnes de troisième âge) et assister les églises.

Faisant d’une pierre deux coups, la solennité de la sortie officielle de la FOMAK a été aussi l’occasion pour une adhésion massive à la Convention pour la République et la Démocratie (CDR), parti cher au président de l’Assemblée nationale de la RDC, Christophe Mboso N’kodia Pwanga, de tous les membres de la structure.

Au moins, mille personnes ont adhéré à la CRD, à la suite du management du prof Fils Makanzu, ce qui confirme sa capacité d’être un leader d’opinion et un meneur d’hommes.

Le moment était aussi opportun pour le fondateur de la FOMAK, de lancer un appel à l’enrôlement de ses membres comme électeurs, en perspective des échéances électorales prochaines.

Émile Yimbu/ CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising