Connect with us

Actualité

Machines à voter, financement des élections et enrôlés sans empreintes digitales au menu de la rencontre Sénat-CNSA

Published

on

Le Président du CNSA, Joseph Olengankoyi Mukundji, vient d’entamer une série des visites auprès des responsables des institutions de la république en vue d’obtenir un consensus autour des questions qui fâchent notamment celles relatives à la machine à voter, au fichier électoral et au financement des élections.

À cet effet, le bureau du Sénat, avec à sa tête le président Léon Kengo wa Dondo a eu, lundi 08 octobre 2018 à Kinshasa, une séance de travail avec cette institution d’appuie à la démocratie.

Ces concertations, selon le rapporteur du CNSA, Valentin Vangi cité par une dépêche de l’ACP, ont tourné autour de la situation générale du pays, mais également sur le processus électoral en cours. Le CNSA, a-t-il rappelé, a pour mission de contribuer pour la tenue des bonnes élections, crédibles, transparentes et inclusives.

Le rapporteur adjoint du Sénat, Moise Nyarugabo cité par la même source précitée estime que le CNSA a de profondes préoccupations par rapport au processus électoral, autour notamment de l’absence de consensus sur la machine à voter, du fichier électoral, mais aussi au sujet de la décrispation prévue dans l’Accord de la Saint Sylvestre.
Il y a aussi la contribution des partenaires alors que le gouvernement a décidé de financer seul les élections.
L’autre préoccupation majeure du CNSA reste pour Moise Nyarugabo, le décaissement des fonds destinés au processus électoral.
Les inquiétudes de la CNSA l’ont conduit à initier des concertations régulières CNSA – Institutions – Gouvernement.

Après cette rencontre, le Président du Sénat a, de son côté, décidé de s’investir dans beaucoup d’initiatives et des rencontres pour aplanir les divergences.
Et cela, au regard du temps qui nous sépare avec la tenue des élections le 23 décembre 2018.
Les recommandations issues de ces différentes rencontres seront versées dans le cadre des travaux de la Tripartite CNSA – Institutions –Gouvernement, tandis que la primeur des concertations est réservée au Chef de l’Etat.

Rappelons-le, le chapitre 4 de l’Accord de la Saint Sylvestre recommande au CNSA en tant qu’organe régulateur de la tenue des bonnes élections, d’initier des concertations régulières avec les autres institutions afin d’aplanir toutes les divergences.

*MCM/Congoprofond.net*


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Actualité

André Mbata aux Kanangais : « Félix Tshisekedi sera réélu, il n’y aura pas de fraude ! »

Published

on

En séjour à Kananga, le premier vice-président de l’Assemblée nationale, le Professeur André Mbata, a, au cours d’un point de presse tenu ce jeudi 26 janvier 2023 dans la cour de la résidence officielle du gouverneur du Kasaï Central, affirmé que le président de la RDC actuel sera réélu pour son bilan élogieux.

Cette élection devrait passer par un enrôlement massif des électeurs du Kasaï Central, martèle-t-il. D’où sa présence, le mercredi 25 janvier 2023, au meeting organisé par le gouverneur du Kasaï Central, John Kabeya, pour sensibiliser la population à l’enrôlement massif. « Si en 2018, le nombre d’électeurs du Kasaï Central avait été réduit sciemment, il n’y a pas de raison actuellement. Nous nous attendons à ce que ce nombre double même parce que notre population est engagée à aller à ces élections », explique-t-il.

Professeur André Mbata a affirmé qu’il n’y aura pas de report ni de fraude et que les élections seront organisées cette année en RDC. « On va élire en 2023, au moment de la campagne nous reviendrons pour dire pourquoi. Mais déjà je tenais à souligner que la population doit aller se faire enrôler pour élire notre candidat Félix Antoine Tshisekedi. Il sera réélu, il n’y aura pas fraudes. Il le sera objectivement. Cette fois-ci notre Président devra bénéficier de la majorité confortable au niveau national et au niveau provincial pour que nous ayons des gouverneurs et des ministres provinciaux qui appliquent également sa vision que nous connaissons tous, le Peuple d’abord ! », a-t-il conclu.

Jeff Mbuyi/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising