Connect with us

Actualité

Machine à voter: La CENI et MIRU Systems ont lancé la formation du niveau 0 des experts techniciens

Published

on

La Commission électorale nationale indépendante(CENI) et Miru Systems ont lancé la formation du niveau 0 des experts techniciens de la Machine à voter ce mercredi 17 octobre 2018 en présence de Corneille Nangaa et des membres de la plénière de cette structure.

Les finalités de cette formation de 112 techniciens, sur trois jours, ont été brièvement exposées par le Rapporteur Adjoint de la CENI, le professeur Onésime KUKATULA FALASH. Il s’agit d’une formation en cascade qui part des experts techniciens jusqu’aux agents opérationnels dans les bureaux de vote. Il est attendu, d’une part, que Miru Systems assure l’accompagnement des experts techniciens de la CENI dans la prise en main totale de la machine à voter jusqu’aux élections du 23 décembre 2018 et, de l’autre de former, ensuite de déployer des agents opérationnels capables d’assurer le bon fonctionnement des machines et de résoudre les éventuels problèmes techniques qui peuvent surgir.

Onésime KUKATULA FALASH a également situé cette formation en cascade dans la suite de l’application par la CENI des recommandations du Dialogue de la Saint Sylvestre qui enjoignait de trouver les voies et moyens de réduire les coûts des élections. « La technologie électorale de la machine à voter est incontournable dans le monde globalisé où nous vivons actuellement. Elle répond à l’impératif de la transmission rapide et à la viabilité des résultats des urnes », a conclu le Rapporteur adjoint de la CENI avant d’inviter les participants à l’assiduité et au professionnalisme.

Pour sa part, Corneille Nangaa a fait savoir que la formation que la CENI lance ce jour se poursuivra en cascade jusqu’à la veille des élections. « L’objectif poursuivi est de créer le corps, mieux le socle qui va nous permettre de former à tous les niveaux. Nous allons utiliser les machines à voter. La machine est là pour fiabiliser le processus et dire la vérité des urnes », a-t-il expliqué.

Aux techniciens de la CENI, Corneille Nangaa attend un rendement technique sans interférence politique.

« Ne regardez pas les questions politiques, elles ne vous regardent pas, vous êtes là pour voir le caractère technique et voir toutes les éventualités que nous pouvons avoir avec la Machine à voter. Restez concentrés sur la formation, vous sortirez de cette formation des grands experts », a-t-il interpellé.

Corneille Nangaa a profité de l’occasion pour faire le point sur l’arrivée des machines en RDC.

 » Nous avons reçu il y a une semaine à Matadi 12.000 machines. Et il y a 2 jours, 8.000 autres sont arrivées et dans 5 jours un autre lot va suivre. A dar- es- Salaam nous avons 12.415 , à Matadi 8.000 autres et 23.000 sont attendues le Week-end. A Mombasa, le premier lot est attendu au le 22 octobre prochain », a conclu Corneille Nangaa.

*Congoprofond.net*


There is no ads to display, Please add some
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Actualité

Kibali Gold Mine : Dr Mark Bristow dévoile les défis de l’an 2023 

Published

on

Le leadership de la société d’exploitation d’or Kibali Gold Mine a animé, ce lundi 30 janvier 2023, sa 47ème conférence de presse trimestrielle afin d’éclairer l’opinion publique sur ses activités en RDC. 

En somme, a rappelé Dr Mark Bristow, les investissements de Kibali en RDC, depuis 2009 à ce jour, dépasse les 4,4 milliards de dollars américains. A l’en croire, la plus grosse part, soit 2,36 milliards USD, a été consacrée au paiement aux entrepreneurs et fournisseurs. 1,21 milliard USD a permis de payer les redevances, impôts et permis d’exploitation. Quant aux salaires, ils ont bénéficié d’une enveloppe de plus de 610 millions USD, alors que 194,7 millions USD ont permis de construire des infrastructures et de soutenir les communautés locales.

Fort de ses solides performances et réalisations de 2022, Kibali va continuer, en 2023, à se concentrer sur l’extension de la durée de vie de la mine de Kibali avec des programmes d’exploration et de conversion des ressources de classe mondiale à Kibali.

Cette société, affirme son numéro 1, poursuivra, durant cette nouvelle année, l’exploration pour des réserves supplémentaires afin de remplacer les ressources épuisées.

Elle tient à augmenter l’automatisation au sein de sa mine souterraine avec l’installation du Multi-Lite à tous les niveaux de la mine souterraine.

Kibali promet de poursuivre le perfectionnement professionnel des Congolais afin d’augmenter le nombre de dirigeants et techniciens nationaux.

Il va compléter le PAR (Plan de Réinstallation) Kalimva/lkamva et développer des programmes économiques alternatifs dans les zones de Watsa/Durba et étendre son partenariat avec les agences de développement (USAID, GIZ).

 » Nous allons renforcer notre partenariat avec les entrepreneurs locaux et dynamiser la frontière économique déjà établie et continuer à établir des partenariats avec les communautés et maintenir notre licence sociale d’exploitation », a conclu le Dr Mark Bristow.

Tchèques Bukasa/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Continue Reading

K-WA Advertising