Connect with us

À la Une

Linafoot : FC Renaissance chute de nouveau devant l’AS V.Club !

Published

on

L’AS V.CLUB clôture sa saison sportive de la plus belle manière en battant le FC Renaissance du Congo, ce dimanche 26 juin, au stade des Martyrs pour le compte de la dernière journée du championnat sur le score de trois buts à un (3-1). Les Moscovites ont ainsi assuré leur place à la Ligue des champions devant les Oranges de Kinshasa.

Après 21 minutes de jeu, l’international togolais, Marouf Tchakei, a ouvert le score à la 21ᵉ minute pour Vclub sur un coup franc magistralement exécuté(1-0).

Juste avant la pause, l’ancien sociétaire de Vita Club, Modeste Makengo, va remettre les deux équipes à une égalité parfaite à la 44ème minute. 1 but partout, score à la pause. Aux retours des vestiaires, sur penalty, Lilepo Makabi va donner l’avantage à son équipe en marquant le deuxième but de la rencontre et son dixième but de la saison faisant de lui, le meilleur buteur du championnat (2-1).

Le dernier but de la rencontre était l’œuvre du capitaine Ebunga Nsimbi. 3 buts à 1 l’As V.Club a remporté une fois de plus le duel face au FC Renaissance du Congo. Au classement, Vita Club est deuxième avec 48 points derrière TP Mazembe (51 unités).

Désiré Rex Owamba/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

PDL-145 T : “Les infrastructures routières délabrées constituent un véritable goulot d’étranglement à la mise en œuvre de la phase 1” (CFEF)

Published

on

La mise en œuvre du Programme de développement à la base de 145 territoires connaît plusieurs contraintes qu’il faille résoudre pour son effectivité et son aboutissement harmonieux.

Bien que plusieurs réalisations soient dénombrées dans différents territoires, ça ne renvoie pas à occulter les contraintes, notamment logistiques et celles liées à l’absence et la vétusté d’infrastructures routières.

Le coordonnateur de la Cellule d’exécution des financements en faveur des États fragiles (CFEF), qui met en oeuvre ce programme dans 7 provinces, a indiqué que la question des infrastructures en amont revêt un caractère central pour impulser les projets de développement à l’intérieur du pays.

Les infrastructures routières délabrées constituent un véritable goulot d’étranglement à la mise en œuvre de la phase 1 du PDL-145T. Afin d’accélérer la mise en œuvre des autres phases du PDL-145T, il est indiqué de lancer rapidement la réhabilitation et la construction des infrastructures routières“, a fait savoir Alain Lungungu.

Il intervenait au cours d’une conférence-débat organisée par la Dynamique Judith Suminwa Tuluka ce mercredi à Kinshasa. Le coordonnateur de la CFEF a indiqué que le taux d’achèvement dans les provinces sous sa direction est à 52 % sur les 635 ouvrages prévus.

À l’en croire, tous les chantiers sont progressivement approvisionnés en matériaux de construction par voie routière et fluviale, en dépit des contraintes logistiques majeures.

Les observateurs notent qu’il était impérieux de commencer la mise en œuvre du PDL-145T par la deuxième phase, au lieu de la première. Cela pouvait réduire sensiblement, affirment-ils, les difficultés liées à l’acheminement des matériaux de construction dans les chantiers.

Il sied de rappeler que la deuxième phase de ce programme consiste à la réhabilitation de 11.703 kilomètres de voies de desserte agricole.

Willy Theway Kambulu/ CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte