Connect with us

À la Une

Le projet de loi de coopératives d’épargne et de crédit en discussion à Kinshasa

Published

on

Plusieurs acteurs du monde socioéconomique ont pris part, le vendredi 19 février au salon Congo de Pullman, à l’atelier sur le projet de loi régissant le secteur des coopératives d’épargne et de crédit.

Organisée par l’association professionnelle des coopératives d’épargne et de crédit du Congo (APROCEC), cette journée de réflexion a porté sur l’analyse des articles dudit projet de loi. Objectif ultime : lui doter des outils de prévention nécessaires contre les risques, compte tenu des réalités que vivent les Coopec, a indiqué le chargé des opérations de ladite plateforme, Didier Muderwa. ” Le projet de développement des infrastructures financières et de marché financé par la Banque centrale a pour but la mise à niveau des intermédiaires financiers à travers le micro finance”. Puis d’ajouter: ” les règles de la loi de 2002 sur les coopératives d’épargne s’avère être archaïque face aux réalités actuelles. D’où, la nécessité de les mettre à jour… “.

Il convient de noter que cet atelier a connu la collaboration de tous les participants qui ont pris part aux modifications apportées lors des ateliers provinciaux de validation organisée au Nord-Kivu et Sud-Kivu.

Notons que l’Association professionnelle des Coopératives d’Epargne et de Crédit de la République Démocratique du Congo a été créée le 16 août 2012 par la volonté des Coopératives d’épargne et de crédit en vue de combler le vide constaté dans le secteur de la microfinance où les pouvoirs publics et les partenaires techniques et financiers manquaient d’interlocuteur légal pouvant faciliter l’examen, l’analyse de certains problèmes concernant le secteur congolais de la microfinance.

En outre, la mise en place de cette Association est le fruit d’un partenariat agissant entre le Programme d’Appui au secteur de la microfinance dans sa seconde phase (PASMIF II), un programme financé par le Programme de Nations Unies pour le Développement (PNUD), le United Nations Capital Development Fund ( UNCDF), la Coopération Suédoise et la Coopération Belge.

Pour la petite histoire, il sied de noter que le processus de création de l’Association professionnelle des COOPEC date de longtemps. En effet, la première tentative documentée a eu lieu en 2001 grâce à l’appui de la Coopération technique Allemande (GTZ) avec la création du Regroupement des Institutions du système de Financement Décentralisé du Congo en sigle RIFIDEC. En cette année, 201 institutions de financement décentralisé (Organisations non gouvernementales, Coopératives d’épargne et de crédit et structures d’encadrement des groupes de base) ont mis en place une Association dont l’objectif était la représentation, la défense des intérêts et le renforcement des capacités.

Dorcas Ntumba/CONGOPROFOND.NET