Connect with us

Provinces

Le maire de Kolwezi, Jacques Masengo Kindele, précise : “Aucune opération Kaniama Kasese n’est organisée !”

Published

on

Le maire de la ville de Kolwezi dans la province de Lualaba, en République démocratique du Congo, Jacques Masengo Kindele, dément n’avoir pas autorisé une quelconque opération dite “Kaniama Kasese”, dans cette agglomération.

C’est la substance d’un communiqué adressé à ses administrés et rendu public le vendredi 14 juin dont une copie est arrivée à la rédaction CongoProfond.net.

À cet effet, j’exhorte mes administrés à se méfier des rumeurs qui circulent sur les réseaux sociaux troublant la quiétude de la paisible population dans notre ville et les appelle à dénoncer tout cas allant dans ce sens auprès des autorités compétentes“, indique le document.

L’opération “Kaniama Kasese consiste à arrêter les jeunes gens par force pour les faire enrôler dans l’armée régulière.

Cette opération s’effectue pendant la journée tout comme la nuit. Les militaires des FARDC et les éléments de la Police peuvent débarquer à tout moment à bord d’une djeep et arrêter toute personne quelque soit l’identité que cette dernière aurait brandie“, explique un jeune du nom de Josué, à notre rédaction.

Cette opération met en mal la quiétude de la paisible population dans cette partie du pays.

En outre, les autorités urbaines avaient lancé l’opération “zéro shegué” la semaine dernière. Cette opération consiste €€à arrêter les jeunes brigands éparpillés dans les rues de Kolwezi et posent des actes criminels à leur passage.

Ce qu’on ne comprend pas c’est que, si l’opération consistait à arrêter ne fût-ce que les brigands, mais pourquoi même les travailleurs qui brandissent leurs pièces d’identité ne sont pas relaxés ! Avant-hier , une femme enceinte est tombée dans le filet des patrouilleurs, il a fallu que son homme donne une somme colossale de 500.000 FC pour qu’elle soit libérée“, renchérit la même source.

Willy Theway/ CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

Provinces

Haut-Katanga : 5 villages congolais occupés par les Zambiens, la communauté Lonshi accuse l’entreprise Sabwe Mining

Published

on

Dans une correspondance adressée au président de l’Assemblée nationale, la communauté Lonshi, par le truchement de toutes les branches de la société civile, hausse le ton et dénonce amèrement l’occupation des terres congolaises par le peuple Tonga venu de l’Ouest de la Zambie.

Selon l’esprit de la note de dénonciation, cette communauté pointe un doigt accusateur envers la Société Sabwe Mining qui favorise cette invasion en procédant au recrutement des travailleurs en provenance de la Zambie. Le Bureau de recrutement tenu par le Directeur des Ressources humaines, indique la lettre, est en Zambie.

Les villages occupés illégalement par les Tonga de la Zambie sont : LAULE, MWELUSHI, KASAMBALA, MPUNGWE.

Devant cette situation qui favorise l’infiltration sur le sol congolais des étrangers par une société chinoise SABWE MINING, la communauté locale des Lonshi demande l’implication du président de l’Assemblée nationale pour obtenir des mesures sécuritaires adéquates à la frontière avec la Zambie et surtout remettre cette société Sabwe Mining sur la bonne voie en respectant les autochtones et l’intangibilité du territoire RD Congolais.

Joseph Malaba/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte