Connect with us

Actualité

Le Gouvernement Suminwa Fixe ses Priorités Infrastructures pour la Période 2024-2028 du ministère des ITP

Published

on

 

Lors de l’investiture de son gouvernement mardi dernier, la Première ministre Judith Suminwa Tuluka a dévoilé les grandes lignes du programme d’actions du secteur des infrastructures, transports et travaux publics pour les 5 prochaines années.

S’élevant à 277 066,2 milliards de francs congolais (soit 92,9 milliards de dollars), ce plan ambitieux vise à combler les déficits criants dans les réseaux routiers, ferroviaires et aéroportuaires du pays.

Dans son discours, Mme Suminwa a notamment mis l’accent sur 11 projets phares, dont 5 axés sur l’amélioration de la connectivité nationale :

– Réparation d’urgence des tronçons les plus dégradés des routes transfrontalières et d’interconnexion stratégiques, comme la RN2, la RN3, la RN23, la RN5 et la RN27
– Réhabilitation et modernisation de la ligne ferroviaire Lubumbashi-Ilebo
– Accélération de la construction du pont en eaux profondes de Banana
– Construction et modernisation d’aéroports majeurs à Kinshasa, Bukavu, Boende et Mbujimayi
– Mise en place d’un groupe de travail pour résoudre les problèmes de congestion à Kinshasa, Matadi et sur la RN1

Le gouvernement s’est également engagé à rénover 10 000 km de routes agricoles par an dans les 145 territoires, conformément à l’initiative présidentielle.

C’est un programme ambitieux mais réaliste, qui traduit la volonté du gouvernement d’accélérer le désenclavement du pays et de stimuler le développement économique”, a déclaré le Ministre d’État, Ministre des ITP, Alexis Gisaro Muvunyi.

M. Muvunyi aura pour mission de mobiliser les moyens nécessaires et de coordonner efficacement la mise en œuvre de ces chantiers cruciaux pour la transformation du Congo.

Désiré Rex Owamba/CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love

À la Une

PDL-145 T : “Les infrastructures routières délabrées constituent un véritable goulot d’étranglement à la mise en œuvre de la phase 1” (CFEF)

Published

on

La mise en œuvre du Programme de développement à la base de 145 territoires connaît plusieurs contraintes qu’il faille résoudre pour son effectivité et son aboutissement harmonieux.

Bien que plusieurs réalisations soient dénombrées dans différents territoires, ça ne renvoie pas à occulter les contraintes, notamment logistiques et celles liées à l’absence et la vétusté d’infrastructures routières.

Le coordonnateur de la Cellule d’exécution des financements en faveur des États fragiles (CFEF), qui met en oeuvre ce programme dans 7 provinces, a indiqué que la question des infrastructures en amont revêt un caractère central pour impulser les projets de développement à l’intérieur du pays.

Les infrastructures routières délabrées constituent un véritable goulot d’étranglement à la mise en œuvre de la phase 1 du PDL-145T. Afin d’accélérer la mise en œuvre des autres phases du PDL-145T, il est indiqué de lancer rapidement la réhabilitation et la construction des infrastructures routières“, a fait savoir Alain Lungungu.

Il intervenait au cours d’une conférence-débat organisée par la Dynamique Judith Suminwa Tuluka ce mercredi à Kinshasa. Le coordonnateur de la CFEF a indiqué que le taux d’achèvement dans les provinces sous sa direction est à 52 % sur les 635 ouvrages prévus.

À l’en croire, tous les chantiers sont progressivement approvisionnés en matériaux de construction par voie routière et fluviale, en dépit des contraintes logistiques majeures.

Les observateurs notent qu’il était impérieux de commencer la mise en œuvre du PDL-145T par la deuxième phase, au lieu de la première. Cela pouvait réduire sensiblement, affirment-ils, les difficultés liées à l’acheminement des matériaux de construction dans les chantiers.

Il sied de rappeler que la deuxième phase de ce programme consiste à la réhabilitation de 11.703 kilomètres de voies de desserte agricole.

Willy Theway Kambulu/ CONGOPROFOND.NET


There is no ads to display, Please add some
Spread the love
Continue Reading

Bientôt le magazine CONGO PROFOND dans les kiosques à journaux : Simplicité, Pertinence et Découverte